Publicité
Publicité

Anne Hidalgo est bien déterminée à interdire la circulation des voitures à #Paris. Les voitures diesel sont déjà destinées à disparaître des rues de la capitale dès 2024. France Info a dévoilé ce jeudi matin les éléments clés du Plan Climat de la mairie de Paris. Et ce plan implique également la disparition des voitures essence d’ici 2030.

Bientôt les voitures ne circuleront plus dans Paris. C’est l’objectif affiché du Plan Climat de Paris dévoilé ce jeudi matin par France Info. Après les voitures diesel, Anne Hidalgo s’attaque aux voitures essence. A terme, d’ici 2030 plus aucun véhicule à moteur thermique ne sera autorisé à circuler dans les rues de la capitale.

Publicité

Réduire la circulation de manière drastique à Paris

Le but d’Anne Hidalgo est de diminuer la #pollution atmosphérique dans Paris intra-muros. D’abord en interdisant la circulation des voitures. Et en parallèle, en développant les modes de transports alternatifs. D’un côté, les transports en commun qui vont se déployer dans toute l’Île-de-France à travers le Grand Paris Express [VIDEO]. De l’autre, l’essor des Vélib’ et Autolib’ [VIDEO] dans la capitale.

La plupart des mesures précisées dans le Plan Climat de la mairie de Paris s’inscrivent dans le cadre des engagements de la COP21 selon Challenges. D’ailleurs, la mairie de Paris est claire. Il ne s’agit pas d’une interdiction pure et simple mais plutôt d’un objectif à atteindre à l’horizon 2030.

Selon France Info, cette politique de Paris sans voiture n’est pas totalement utopique.

Publicité

En effet, seuls 40% des Parisiens possèdent une voiture. Cependant, il faut noter que ce sont les personnes vivant dans la petite et la grande couronne qui se déplacent principalement en voiture pour venir à Paris.

Quelques points de contestations

Ce sont eux qu’il faut convaincre de ne plus utiliser leurs voitures. D’où l’importance donnée au déploiement des transports en commun, pour désenclaver certaines zones comme les villes les plus éloignées de Seine-et-Marne et des Yvelines.

Les propositions de la mairie de Paris devront être étudiées par chacun des arrondissements de la ville les 5 et 6 novembre selon Challenges. Le projet de diminuer jusqu’à éradiquer la circulation des voitures dans les rues de Paris pourrait en faire réagir plus d’un.

Dans Le Nouvel Obs, l’Automobile Club de France s’étrangle à la vue de la politique d’Anne Hidalgo. Pour son président “sa méthode n’est pas la bonne”. Dans les colonnes du Monde on s’interroge : “si tout le monde roule à l’électricité, pourrons-nous en produire assez?”. #voiture essence