Publicité
Publicité

Un nouveau service de vélo en libre-service arrive à Paris [VIDEO]. Après avoir été testé à Hong Kong puis à Lille, Gobee.bike fait son entrée dans la capitale et pourrait sérieusement faire de la concurrence au Vélib. On vous explique pourquoi.

Le vélo en libre-service a fait son entrée à Paris en 2007. Dix ans après, le Vélib est encore contesté, notamment à cause d’une balance budgétaire en déficit. Parmi les principales contraintes revendiquées par les utilisateurs, trouver des places libres ou des vélos disponibles.

Vélib, un modèle en chute libre

Les bornes de Vélib ont été disséminées aux quatre coins de la capitale dans l’objectif de permettre aux usagers de se déplacer plus rapidement et écologiquement.

Publicité

Seulement, il n’est pas toujours facile de trouver une station avec la place nécessaire de garer son Vélib ou encore de trouver un Vélib en état de marche disponible à la borne la plus proche.

Le nouveau concept de vélo en libre-service qui arrive à Paris devrait pallier ce problème. Ça s’appelle Gobee.bike et ça nous vient de Hong Kong. Les Gobee.bike ont une particularité non négligeable : ils ne sont attachés à aucune station prédéfinie. Ainsi en louant un Gobee.bike vous pouvez le prendre ou le déposer sur n’importe quelle place de parking à vélo.

Ce concept a d’abord été testé à Hong Kong. Puis à Lille le 5 octobre dernier selon Le Figaro. Aujourd’hui, le Gobee.bike pourrait investir les rues de la capitale avec pour objectif de “résoudre les défis de la mobilité dans les grandes villes en accélérant l’adoption du vélo comme mode de transport dans l’espace urbain”.

Publicité

Tout en étant écologique puisqu'il s'agit de démocratiser l'utilisation des vélos dans les grandes villes.

Gobee.bike multiplient les avantages pour les utilisateurs

Autre avantage plus que bienvenu de ce nouveau vélo, son poids. La société Gobee.bike assure qu’il font quatre kilos de moins que les modèles actuellement en service.

Alors concrètement comment ça fonctionne ? Les utilisateurs pourront localiser le vélo grâce à l’application Gobee.bike. Puis le déverouiller grâce à un QR Code unique à chaque vélo. Enfin, rien de plus simple, garez votre vélo à un parking à vélo et refermez le verrou.

Le Gobee.bike coûte 50 centimes par demie-heure d’utilisation. En comparaison, le Vélib propose la première demie-heure gratuite, puis à un euros, la troisième demie-heure est à deux euros et à partir de la troisième demie-heure le coût s’élève à quatre euros par demie-heure.

Attention néanmoins, les utilisateurs de Gobee.bike doivent s’acquitter d’une caution. Au lancement, elle sera facturée à 15 euros, ensuite le tarif en vigueur sera de 50 euros. #pollution #Velib #Ecologie