Pour tous les citoyens des générations X et Y, être citoyen européen est devenu si naturel que nombreux sont ceux qui ne voient plus les enjeux de la construction européenne. Qui en effet se souvient de l'Europe d'avant le traité de Maastricht, quand il fallait se munir de sa carte d'identité et s'attendre à devoir perdre du temps à la frontière dès que l'on voulait faire un tour dans le pays voisin? La France ayant des frontières terrestres avec un grand nombre de pays c'est indubitablement l'un des grands bénéficiaires de ce système, qui non seulement permet aux touristes de pouvoir venir apprécier notre pays plus facilement mais aussi permet à de nombreux travailleurs frontaliers de pouvoir gagner leur vie en travaillant en Belgique, en Allemagne ou au Luxembourg.

Publicité
Publicité

Ainsi le rôle de l'union est primordial dans l'économie française et il est dommage que ses détracteurs oublient ceci un peu trop vite. En effet quels seraient les chiffres actuels du chômage si autant de personnes n'avaient pas la possibilité d'exercer une activité au sein de l'Europe? Et que dire de tous les jeunes qui bénéficient d'échanges leur permettant de découvrir d'autres cultures, et donc de mieux se préparer à vivre dans un monde globalisé dans de bonnes conditions?

Enrichissement dans les domaines économiques et scientifiques

Avant l'#Union Européenne, il y avait certes le marché commun qui permettait déjà de soutenir le développement de notre économie, mais quid de l'économie du savoir? En effet sans l'Union Européenne d'aujourd'hui aurait-on droit aux excellents programmes que sont ERASMUS ou LEONARDO? Aurait-on une coopération aussi forte dans tous les domaines, aussi bien au niveau de l'aérospatiale que de la recherche? Que ce soit au niveau de l'économie de services ou au niveau des échanges dans les domaines de l'innovation et de la connaissance la France est là encore l'un des pays qui a le plus gagné à l'ouverture des frontières, aussi bien en développant ses exportations qu'en ayant la possibilité d'en apprendre plus de ces voisins et partenaires dans de nombreux secteurs.

Publicité

Enjeux de court et de long terme

Au lendemain de la crise de 2008 il est cependant parfois difficile de rester focalisé sur tous les aspects positifs de cette union politique renforcée. En effet quand les indicateurs économiques sont dans le rouge il est facile de désigner l'Europe comme bouc émissaire et nombreux sont ceux qui sont ainsi tentés de la blâmer en se laissant entrainer par la rancœur et les amalgames faciles. Mais au regard de l'Histoire, ne peut-on pas voir la stabilité accrue dont la majeure partie de notre continent jouit depuis le traité de Rome? Ne peut-on voir les valeurs de paix et d'entre-aide qui se sont développées, rapprochant les ennemis d'hier? A la veille de ce nouveau scrutin européen certains seront tentés de punir l'Union sur ses faiblesses mais il serait malhonnête de ne pas saluer les avancées faites depuis plus d'un demi siècle.