La botte claque des dents. Une fin d'année bien plus froide que d’habitude pour nos voisins transalpins. La nouvelle année en Italie a pris une allure plus proche des paysages du nord d'Europe que des latitudes d'Afrique, pourtant pas trop éloignées de certaines localités de la péninsule. 

Nouvel An au froid pour toute l'Italie

Au delà des chapeau blanc qui entourent souvent les Alpes et les Apennins pendant l'hiver, même les grands vulcans comme le Vésuve et l'Etna se prêtent au jeu avec une épaisse couche de poudreuse. Brouillard au nord, tempêtes de neige sur le coté oriental du pays (le plus proche de la mer Adriatique) vents et températures négatives un peu partout, de quoi alerter particulièrement les autorités locales en ces jours festifs. Une vague de froid exceptionnelle destinée à durer encore pendant quelque jours selon les prévisions météo de nombreuses chaines d'information.

Neige au sud, un paysage inhabituel et des mesures exceptionnelles

L'image surréelle des plus célèbres villes du sud enneigées a surpris les habitants, décidément pas du tout habitués à voir leurs paysages couvert d'un voile blanc.

Publicité
Publicité

Une allure de crèche qui est très rare dans les localités proches de la côte (qui profitent normalement d'un hiver très doux) et des conditions qui ravissent les plus petits mais préoccupent beaucoup de monde. Certaines mairies ont sorti les grands moyens pour contrer l'urgence inhabituelle. Le charme de l’atmosphère glacée ne profite pas au plus démunis, qui, faute d’équipement, risquent gros ù cause du grand froid. Certaines associations et institutions s'organisent pour faire face au phénomène et limiter les pertes humaines. Dans le cadre de l’alerte froid; le maire de Naples a autorisé l'ouverture nocturne de deux station de métro pour abriter les sans-abris. Les cantines solidaires multiplient les efforts pour aider les personnes en difficulté.

Rappelons que cette période de l'année n'est pas heureuse pour tout le monde.

Publicité

Beaucoup de sans-abris doivent lutter de front contre l'exclusion et le froid.