Ecolo évoque la création d’un parti écologiste fédéral en #Belgique dans son rapport final du comité de pilotage "re-generation" du parti. C’est ce que dévoile 'La Libre Belgique' dimanche après-midi après avoir pu consulter ce rapport. Jusqu’ici, deux partis basés sur l’écologie politique existent dans le plat pays. 'Ecolo' au sud et 'Groen' au nord.

Il pourrait ainsi y avoir un seul et même parti relevant de la fusion entre Ecolo et Groen dans la Région de Bruxelles-Capitale. Un projet à contre-courant de la plupart des autres partis politiques belges, scindés depuis la fin des années ’60.

Conséquence du Walen Buiten (En néerlandais ‘Les Wallons dehors’) de Louvain, qui a vu les étudiants francophones de la ville universitaire se faire expulsés de la ville. Cet événement fondamental dans l’histoire de Belgique a engendré la séparation du premier parti de l’époque, le PSC-CVP en deux formations catholiques, une francophone et une néerlandophone. Les libéraux du PLP-PVV et les socialistes du PSB-BSP ont suivi dans les années à venir.

C’est dans ce contexte qu’un parti écologiste fédéral pourrait voir le jour. Ce projet n’est toutefois pas si surprenant puisque Ecolo et Groen sont sans doute les deux partis les plus proches du pays. Ils constituent en effet déjà un groupe commun à La Chambre des représentants. Il ne s’agirait donc ici que d’un pas de plus vers un parti totalement fédéral. Ecolo et Groen formeraient ainsi le deuxième parti fédéral de ce siècle. Le premier étant le PTB-PVDA, parti d’extrême gauche.

La conséquence d’une défaite électorale

Il ne s’agit toutefois que d’un projet. La réforme du parti suivra certainement les élections présidentielles d’Ecolo programmées lors de l’assemblée générale du 22 mars prochain.

Réforme nécessaire suite à la défaite électorale du parti lors des élections régionales et fédérales du 25 mai dernier. Jusque-là dans la majorité gouvernementale des régions wallonne et bruxelloise, le parti a été rejeté dans l’opposition. La direction du parti écologique francophone est donc en pleine remise en question. Un comité de pilotage "re-generation" a été mis en place à la fin de l’été dernier au sein du parti avec pour mission de réformer Ecolo. Le rapport de ce comité a finalement été bouclé ce week-end. Les membres du Conseil de fédération du parti devraient ainsi pouvoir débattre des propositions faites par ce comité dès la semaine prochaine.