La couverture avait choqué et fait débat. Lors de son édition du 10 janvier dernier, les journaux du quotidien belge "Sudpresse" avaient en effet mis en couverture les photos des trois terroristes présumés des attentats de #Charlie Hebdo et du supermarché kacher de la Porte de Vincennes. Sous chaque photo, le nom correspondant, suivi de "abattu". En haut, à droite, un encart d'esprit publicitaire qui, lui aussi, en avait choqué certains:" Gratuit avec ce journal, l'auto collant hommage: Je Suis Charlie".

Mais ce qui avait déclenché un tollé sur les réseaux sociaux, c'est la une. "Justice est faite". En gros. En jaune sur fond noir.

Publicité
Publicité

En majuscules. Un titre que beaucoup ont jugé guerrier, revanchard. Certains parlaient même d'une apologie à peine dissimulée de la loi du Talion et du retour de la peine de mort.

L'affaire continue. On attendait des suites à cette une et des explications du journal sur les réseaux sociaux, des excuses peut-être. Une suite a bien été donnée, mais pas celle qu'espéraient beaucoup d'internautes. Xavier Lambert, rédacteur en chef des pages locales de "La Nouvelle Gazette Centre", édition locale de Sudpresse, a souhaité convoquer une réunion en interne pour parler de cette Une, qu'il jugeait choquante et inappropriée. Il a été convoqué par la direction et risquerait le licenciement (sa situation devrait être examinée aujourd'hui mercredi 14 janvier). Xavier Lambert travaille pourtant depuis bientôt 8 ans pour le groupe Sudpresse mais ne s'est toujours pas exprimé publiquement sur cette convocation.

Publicité

La direction du groupe, quant à elle, parle d'une accumulation de faits qu'elle aurait à reprocher au journaliste, dont "l'affaire de la une" ne serait qu'un élément supplémentaire. Pierre Leerschool, directeur de Sudpresse, tient à préciser que cela faisait déjà un certain temps qu'il avait des soucis avec Xavier Lambert et parle de "goutte d'eau qui aurait fait déborder le vase". Une goutte que nombre d'internautes ont du mal à comprendre, et beaucoup adressent déjà leur soutien au journaliste incriminé sur les réseaux sociaux. Le sort réservé à Xavier Lambert devrait être connu dans la journée. #Belgique