Le secrétaire américain au Trésor, Jacob Lew, en déplacement à Kiev ce mercredi, a signé avec son homologue ukrainienne Natalia Yaresko, un accord portant sur un prêt de 2 milliards de dollars (1.8 milliards d'euros), destiné au financement de projets sociaux. "Aujourd'hui, nous avons signé avec les États-Unis une déclaration sur l'octroi par le gouvernement américain d'une garantie de prêt de 2 milliards de dollars. Cela permettra à l'#Ukraine de mettre en œuvre les réformes déjà entamées et d'attirer des financements internationaux à des conditions plus favorables" a déclaré la Ministre des Finances ukrainienne. Ce prêt témoigne également de la volonté de la Maison Blanche d'épauler le gouvernement ukrainien face aux conséquences à la fois politiques et financières de l'instabilité dans l'est du pays.

Publicité
Publicité

"Les réformes mises en place par les autorités ukrainiennes et les progrès qui en découlent nous encouragent à poursuivre notre aide, et nous applaudissons leur solide coopération avec le Fond Monétaire International ainsi que leur engagement continu à faire de ces réformes difficiles mais nécessaires un succès. Les États-Unis ont été et demeurent un partenaire engagé avec l'Ukraine pour l'édification d'un État fort." a ainsi ajouté Jacob Lew.

Un message supplémentaire envoyé à la Russie

Surtout, le soutien des États-Unis à l'Ukraine est l'occasion d'adresser un nouveau message à la Russie, accusée d'avoir aidé financièrement et militairement (plusieurs milliers de soldats auraient été déployés à l'est de l'Ukraine) les séparatistes et donc d'avoir une part de responsabilité dans l'enlisement du conflit ukrainien.

Publicité

Ainsi, l'émissaire américain a évoqué une "agression russe" en Ukraine après la signature des accords : "Nous sommes prêts à faire plus encore au niveau des sanctions si cela s'avère nécessaire. Et nous continuons à travailler avec nos alliés pour accentuer la pression sur la Russie."

L'aide octroyée par les États-Unis coïncide avec l'annonce faite par la Commission Européenne d'une aide d'1,8 milliard d'euros. Le Premier ministre canadien Stephen Harper a de son côté confirmé un prêt à faible taux d'intérêt de 200 millions de dollars à l'Ukraine pour rétablir la stabilité macroéconomique du pays et favoriser une croissance durable. Enfin, le gouvernement japonais a annoncé avoir débloqué pour Kiev la somme de 300 millions de dollars. #Finance #Etats-Unis