Hier, samedi 14 février, la capitale danoise fut le théâtre d'actes terrifiants. Deux attentats perpétrés par, semblerait-il, le même homme, ont fait trois morts (dont l'auteur des faits) et cinq blessés. Le premier fut opéré dans un centre culturel, le second dans une synagogue. La police a vraisemblablement abattu le tireur présumé…

Ce dimanche matin, le directeur de la police de Copenhague, Thorkild Fogde, a fourni les derniers éléments d'informations lors d'une conférence de presse. Il semblerait que l'auteur des attentats ait été tué, vers 5h ce jour, alors que celui-ci ouvrait le feu sur les forces de l'ordre.

Publicité
Publicité

Les autorités étaient remontées jusqu'à lui grâce aux images des caméras de surveillance, ainsi qu'au témoignage du chauffeur de taxi qui a transporté l'homme sur les lieux, juste avant la fusillade.

Quoiqu'il en soit, un vaste travail d'enquête est maintenant à réaliser autour de ces deux attentats.

Premier attentat: le centre culturel

Hier après-midi, samedi 14 février, une première fusillade eut lieu vers 15h30, lors d'un débat en cours au sein d'un centre culturel dans le quartier d'Osterbro, ayant pour thématique: l'islamisme et la liberté d'expression. Ce débat était intitulé "Art, blasphème, et liberté d'expression", et avait été organisé pour rendre hommage à Charlie Hebdo. Une vingtaine de coups de feu se firent entendre à l'entrée du bâtiment, l'individu ne pouvant entrer dans la salle-même où se déroulait l'événement.

Publicité

Un homme de 55 ans a perdu la vie au cours de la fusillade, et trois policiers ont été blessés.

Beaucoup de personnalités étaient présentes afin de participer à ce débat, dont notamment le dessinateur suédois Lars Vilks. Celui-ci fait l'objet d'une protection de la part de la police suédoise, depuis la publication, en 2007, d'une caricature du prophète Mahomet avec un corps de chien. Il se pourrait que la personne ciblée par cet attentat soit lui-même. Deux des trois policiers touchés assuraient la protection du dessinateur.

Deuxième attentat: la synagogue

Vers 1h, cette nuit du samedi 14 au dimanche 15 février, un homme armé, apparemment le même individu que pour le premier attentat, a tiré en direction d'une synagogue située en centre-ville, et notamment sur des policiers présents sur ces lieux. Le tireur a ainsi touché diverses personnes au cours de la fusillade. L'une d'entre elles fut blessée sévèrement à la tête par plusieurs balles, et a succombé à ses blessures.

Publicité

Il s'agirait vraisemblablement d'un jeune homme âgé d'une trentaine d'année, et membre de la communauté juive, selon les propos rapportés par le journal Berlingske. Les deux officiers ont, quant à eux, été blessés.

La police danoise a qualifié ces attentats d'actes terroristes. La presse danoise dans son entièreté a affirmé qu'il était crucial de continuer à défendre la liberté d'expression, ainsi que les valeurs démocratiques. Au Danemark aussi, la situation est donc grave. "Je suis Charlie" est réellement toujours d'actualité, et ce, partout dans le monde. #Terrorisme