Des dizaines de coups de feu ont été tirés pendant un débat portant sur la liberté d'expression lors d'une fusillade à Copenhague. Portant sur la relation entre l'islamisme et le droit de penser, ce débat a tourné au drame. Selon Reuters, trois personnes sont blessées et une est décédée. Un auteur suédois de caricatures de Mahomet était présent ainsi que l'ambassadeur de France au Danemark, François Zimeray.

Ce dernier a déclaré que les terroristes ont tiré de l'extérieur, mais que l'intention de ces derniers était la même que lors des événements de Paris. « La différence est qu'il n'ont pas réussi à entrer », a-t-il déclaré sous le choc.

Publicité
Publicité

Selon plusieurs sources, trois policiers ont été blessés en tentant de contrôler les tireurs. Plusieurs témoins ont corroboré cette information et selon les sources, il y aurait eu entre 50 et 200 coups de feu. Ces chiffres sont très approximatifs en raison du choc vécu par les personnes sur place. « Les balles sont passées à travers les portes et tout le monde s'est jeté au sol pour éviter d'être atteint », a expliqué l'ambassadeur Zimeray.

« On a eu la chance de s'enfuir de la pièce, et à ce moment, nous sommes demeurés à l'intérieur car la situation semblait toujours critique. Les personnes qui ont attaqué n'ont pas été attrapées à ma connaissance et elles peuvent très bien être encore dans le voisinage», a expliqué M. Zimeray peu après la scène.

La salle qui était le théâtre du débat était remplie de plusieurs dizaines de personnes.

Publicité

La police de Copenhague n'a toujours pas fourni de détails, ni les services de renseignements danois.

Chasse à l'homme

C'est donc une chasse à l'homme qui a débuté dans la ville de Copenhague pour retrouver l'auteur ou les auteurs de ces actes horribles. La police danoise est à la recherche des hommes et avec trois policiers touchés, les forces policières ne risquent pas de lâcher le morceau facilement.Où s'arrêteront les sympathisants des groupes islamistes? Sera-t-il possible de se questionner sur l'#Islam dans le futur? #Terrorisme