À la veille du sommet « de la dernière chance », les troupes rebelles ont clairement fait savoir qu'elles n'étaient pas intéressées aux discussions. Dans la ville de Kramatorsk, à 70 km de Donetsk contrôlée par les forces prorusses, le quartier général des forces ukrainiennes a été bombardé pour la premièe fois depuis le début de la guerre. Six civils ont été tués..

Les attaques au lance-roquette multiple Tornado ont ajouté à la lourdeur du bilan. Pendant que les diplomates planchent sur une matrice de plan de paix, les combattants rebelles continuent de faire à leur guise et à tuer des innocents.

Bien qu'#Angela Merkel et #François Hollande fassent tout en leur pouvoir pour régler le conflit, comme avoir presque convaincu Barack Obama de s'engager sur la voie diplomatique à leur côté, les efforts continuent d'être du bla-bla.

Publicité
Publicité

Aucun effet concret ne se fait sentir sur les champs de bataille.

Le président ukrainien Petro Porochenko, est sorti hâtivement d'une session parlementaire pour annoncer la nouvelle à la population ukrainienne. C'est une première depuis l'engagement des combats. Jamais les rebelles n'avaient réussi à attaquer le centre de commandement.

Les 24 prochaines heures seront cruciales

C'est le temps de rendre des comptes pour les diplomates. Les populations ont assez souffert et les rencontres à Kiev, Moscou, Washington doivent maintenant démontrer qu'elles n'ont pas été vaines. Les quatre dirigeants Petro Porochenko, Vladimir Poutine, Angela Merkel et François Hollande ont en leurs mains le futur de milliers de familles. C'est le temps de démontrer qu'ils ne jouent pas aux échecs, mais que leurs préoccupations sont les vies mises en jeu.

Publicité

Angela Merkel est venu s'assurer du support de Barack Obama et du premier ministre canadien, Stephen Harper, en leur expliquant son plan basé sur les accords de Minsk. Mais, le territoire supplémentaire occupé par les forces prorusses risquent d'être un point litigieux lors des conversations à Minsk. Si leurs discussions ne sont pas concluantes. Attention, c'est le retour de la guerre froide! #Ukraine