Alors que la partie de poker entre le gouvernement grec et les dirigeants européens continue autour de la problématique du programme d'aide à la #Grèce, plusieurs scénarios sont envisagés. Dont celui d'une possible sortie de la Grèce de la zone euro, ce que la BBC a renommé la « GREXIT ». Et pour mieux comprendre tout ce que ce scénario entrainerait comme conséquences, la chaîne anglaise a publié une vidéo qui explique les grandes étapes de ce processus. Le tout au moyen d'une assiette kebab…

Un peu cliché mais voici les grandes étapes de ce processus de la GREXIT

L'assiette de kebab en symbole

La vidéo démarre par une image comme on peut voir dans tous les snacks pitas : un bon gros morceau de viande entrain de cuire. Un kebab non encore tranché qui représenterait l'économie grecque dans son ensemble. Une économie qui à l'instar de ce morceau de viande doit continuer à tourner pour ne pas se bruler les ailes…

Et en cas de GREXIT, la première étape que la Grèce devrait accomplir serait de se trouver une nouvelle monnaie nationale.

Publicité
Publicité

Exit l'euro et (re) bonjour la drachme. L'ancienne monnaie nationale grecque devrait en effet refaire son apparition. Néanmoins ce changement prendrait du temps, beaucoup de temps même. Il faudrait en effet des mois entiers pour imprimer l'ensemble de la monnaie nécessaire à l'économie grecque.

Une fois l'impression lancée et terminée, on passerait alors à la phase de remplacement de la monnaie unique. Et pour mieux comprendre ce processus d'échange de l'euro, la vidéo se recentre sur alors une assiette kebab.

D'un côté une assiette Kebab garnie, de l'autre un simple emballage contenant du riz. En faisant preuve d'imagination, il faut concevoir que l'assiette kebab soit la Grèce et le riz qu'elle contient l'euro. Le riz présent dans le l'emballage en plastique représentant lui la drachme.

Publicité

L'échange des monnaies (les deux riz donc) constituerait alors une opération délicate et compliquée qui nécessiterait que les capitaux soient correctement contrôlés. Ce qui devrait assurer un remplacement sans pertes pour l'économie grecque. Des organismes de contrôle qui sont ici représentés par les feuilles de vignes…

Dévaluation, équilibre et explosion du projet euro ?

Plus terre à terre ensuite, la vidéo n'utilise plus l'assiette kebab pour expliquer ce qui arriverait à la Grèce et à sa nouvelle monnaie. Cette dernière, certainement introduite à une valeur égale à l'euro, devrait toutefois lourdement chuter face à la monnaie unique.

Une dévaluation de la drachme qui devrait toutefois permettre au pays d'équilibrer son budget. Car si les drachmes devenaient moins fortes que l'euro, les exportations grecques devraient être du coup largement favorisées par les pays possédant cette même monnaie unique. Tout comme le secteur touristique grec qui pourrait être en plein boom, les vacances en Grèce devenant alors terriblement rentables pour les touristes.

Publicité

Un scénario idéal qui pourrait inciter d'autres pays membres de la zone euro à copier ce GREXIT et qui mettrait donc en grand danger le projet euro...

Mais tout ceci n'est évidemment qu'une pure spéculation, les deux parties ayant tout intérêt à tomber d'accord rapidement dans la question du programme d'aide à la Grèce. Car les retombées à court termes pourraient être désastreuses pour la Grèce, comme pour les pays membres de la zone euro …