Les parents, qui ont fait le voyage jusqu'à Genève pour présenter leur témoignage face au Comité sur les disparitions forcées lors de l'audition du Mexique lundi et mardi dernier, ont été écoutés par les représentants du Parlement européen. Ces derniers ont proposé de financer les recherches des 43 étudiants d'Ayotzinapa avec un don d'un million d'euros. Une aide importante pour ces Mexicains désespérés de connaître la vérité sur leurs enfants.

Ce sont deux parents qui ont témoigné devant le Sous-comité pour les droits humains du Parlement européen demandant une enquête indépendante pour retrouver, ou faire la lumière du moins, sur la disparition des 43 étudiants vus pour la dernière fois dans la ville d'Iguala au Mexique.

Publicité
Publicité

Bernabé Abraján, père d'Adán Abraján de la Cruz, et Hilda Legideño Vargas, mère de Jorge Antonio Tizapa Legideño, ont fait le trajet jusqu'à Bruxelles en compagnie de représentants d'organismes défendeurs des droits humains.

Lors de son témoignage, le père a dit que « le Mexique leur a menti dès les premiers jours de l'enquête. Ils nous ont d'abord dit qu'ils étaient dans une fosse, et ensuite, ils nous disent qu'ils ont été brûlés sans pouvoir les identifier. Les experts de l'Argentine mentionne qu'il ne sont pas là. » Les parents mexicains ne peuvent plus croire les autorités de leur pays. Le lien de confiance est brisé.

À la suite du témoignage touchant des deux parents, plusieurs députés du Parlement européen ont proposé d'offrir des fonds destinés à éclaircir la situation malheureuse pour les résidents du Mexique.

Publicité

Le député du parti Vert, Ulrike Lunacek, a mentionné « être nécessaire que tous les niveaux de la chaîne de commandement des autorités mexicaines impliquées dans ce cas soient enquêtés », insistant que cela allait jusqu'aux plus hauts niveaux.

Jodi Sebastià, membre espagnol du Parlement, est allé plus loin insinuant que « les accords commerciaux avec le Mexique devrait être sous observation en lien avec le respect des droits humains ». Un précieux support pour ces familles qui luttent pour retrouver leurs enfants. #Union Européenne