Les démarches effectuées par #François Hollande et #Angela Merkel pourraient réussir selon les représentants de la présidence de l'#Ukraine. Le plan de paix, établi par les dirigeants français et allemand, sera soumis à l'approbation de Vladimir Poutine vendredi matin.

Dans un communiqué émis par les Ukrainiens, il est possible de lire que " selon les pourparlers tenus entre la chancelière Angela Merkel, le président François Hollande, et la présidence de Kiev, une lueur d'espoir est permise pour un cessez-le-feu ". Le président Petro Porochenko n'a pas manqué d'insister sur le fait que toutes les parties devaient se soumettre à l'accord signé à Minsk en septembre dernier.

Publicité
Publicité

L'initiative des dirigeants européens survient au même moment où les Américains négocient avec Kiev afin d'envoyer des armes pour supporter les forces armées. John Kerry, Secrétaire d'État américain, discute avec le président Porochenko à cette fin. Il faut savoir que les soldats de l'armée ukrainienne sont dans une situation difficile et si le cessez-le-feu ne fonctionne pas, ils auront besoin d'aide.

Le Secrétaire d'État dénonce la présence russe. « C'est une agression russe et j'appelle Moscou à arrêter de soutenir les rebelles. Il faut un arrêt immédiat des combats », disait-il au côté de Porochenko insistant sur le fait qu'il ne cherche pas de crise avec la Russie.

Pour le diplomate américain, " il est essentiel de voir le retrait des armes lourdes, des forces étrangères en territoire ukrainien et un respect de la frontière par les rebelles prorusses ".

Publicité

Ce conflit a fait plus de 5.000 morts jusqu'ici.

Ainsi, ce matin, Angela Merkel et François Hollande travaillent de concert pour convaincre Vladimir Poutine de diminuer les violences inutiles en Ukraine. Malgré tout, le président français a insisté que la solution diplomatique au conflit avait ses limites bien qu'il n'appuie pas l'approche américaine. Soutenus par l'OTAN et l'ONU, les deux dirigeants seront avec M. Poutine dans un ultime élan pour sauver l'Europe d'un conflit armé dangereux.