Detlev Günzel, un policier allemand de 57 ans, a été condamné à huit ans et demi de prison. La justice allemande l'a reconnu coupable de meurtre et de cannibalisme. Il a tué, puis démembré un autre homme, connu sur un site de rencontres dédié au cannibalisme.

Une rencontre en ligne

C'est en 2013 que le monde a découvert le visage de Detlev Günzel. L'histoire de ce policier avait effrayé la planète. Ce père de trois enfants déjà adulte, s'était inscrit sur un site de rencontres où plus de 3.000 personnes partagent leurs fantasmes de cannibalisme.

C'est sur ce site qu'il fait la connaissance de Wojciech Stempniewicz, un consultant polonais de 59 ans.

Publicité
Publicité

Leurs échanges se font dans un premier temps par mail, puis par téléphone. Un mois plus tard, un rendez-vous est convenu entre les deux hommes. Ils se rencontrent pour la première fois le 4 novembre 2013.

Un film d'horreur

Detlev Günzel, qui était policier depuis trente ans, avait aménagé une salle sadomasochisme dans sa cave. C'est dans cette salle que le policier a découpé sa victime, au couteau dans un premier temps, puis à la scie électrique, avant d'enterrer les morceaux du corps dans le jardin de sa maison située à la frontière tchèque. Détail sordide, Detlev se filme pendant cinquante minutes. Dans cette vidéo, diffusée lors du procès, on entend l'homme marmonner "je n'aurais jamais pensé tomber si bas". Pendant la diffusion de l'enregistrement, Detlev Günzel s'est mis à pleurer.

Publicité

L'accusé "a été reconnu coupable de meurtre et d'avoir porté atteinte au repos des morts" a précisé la présidente de la cour, Birgit Wiegand. Pour sa défense, le policier évoque le fait que sa victime avait fait le souhait de mourir. "Je ne prétends pas être totalement innocent. C'est la plus grande erreur de ma vie, mais je ne suis pas un meurtrier" a-t-il déclaré à la cour. Wojciech Stempniewicz se serait lui-même donné la mort par pendaison mais les enquêteurs n'ont pas pu déterminer la cause exacte de la mort auvu de l'état du corps.

L'affaire est jugée depuis août dernier et le verdict a été rendu aujourd'hui, Detlev Günzel est condamné à huit ans et demi de prison. #Fait divers