Mgr André-Joseph Léonard, archevêque de Bruxelles-Malines et primat de #Belgique, a été condamné jeudi, par la cour d'appel de Liège, à verser la somme de 10 000 euros à une victime d'un prêtre pédophile.

Mgr Léonard a sous-estimé la gravité des faits

Joël Devillet a été violé, entre 1987 et 1991, par l'abbé Gilbert Hubermont à Aubange (province de Luxembourg), dès l'âge de 14 ans, alors qu'il était enfant de chœur. Il reprochait à Mgr Léonard, qui a été évêque de Namur-Luxembourg entre 1991 et 2010, de n'avoir pas pris les mesures nécessaires dans le cadre du traitement de cette sordide affaire d'abus sexuels.

Publicité
Publicité

Il l'accusait d'avoir fait preuve de passivité.

L'abbé Gilbert Hubermont n'a jamais été condamné au pénal, la prescription des faits ayant été constatée par la #Justice. La victime du prêtre pédophile avait donc décidé de poursuivre au civil Mgr Léonard. En novembre 2013, Joël Devillet avait été débouté en première instance. Il avait fait appel de la décision judiciaire.

Ce jeudi 23 avril, la 20e chambre civile de la cour d'appel de Liège a décidé de rendre partiellement responsable Mgr Léonard du dommage subi par Joël Devillet. La cour a estimé que le prélat a fait preuve de laxisme dans cette affaire et a sous-estimé la gravité des faits. Il devra verser un dédommagement de 10 000 euros à Joël Devillet. Malgré tout, l'homme restera marqué à vie par les abus sexuels dont il a été victime pendant plusieurs années.

Publicité

Une vie brisée.

Mgr André-Joseph Léonard envisage de prendre sa retraite le 6 mai prochain, le jour de son 75e anniversaire. Il appartiendra alors au pape de décider de l'accepter et de nommer un successeur ou de prolonger sa mission. Contrairement à ses prédécesseurs, Mgr Léonard n'a jamais été élevé à la dignité cardinalice.

Un ultra-conservateur connu pour ses nombreux dérapages homophobes

Considéré comme un ultra-conservateur, Mgr Léonard est connu pour ses nombreux dérapages homophobes pour lesquels il n'a jamais été condamné, malgré plusieurs plaintes. Il a été un fervent opposant à l'ouverture du mariage pour les couples de même sexe, autorisé en Belgique depuis 2003, dix ans avant la France.

En 2006, il a déclaré dans un livre d'entretiens que le sida était « une sorte de justice immanente. » Une prise de position qui avait suscité la colère et l'indignation de nombreuses personnes. Des propos scandaleux réitérés à plusieurs reprises.

Dans le même ouvrage, Il dit comprendre « que dans certains milieux, on se montre prudent quant à l'engagement de personnes homosexuelles pour des missions éducatives concernant les jeunes. »

Mgr Léonard a été entarté à de nombreuses reprises. La dernière fois, c'était en octobre 2013 lors d'une conférence où il était en compagnie de Christine Boutin, ancienne ministre du Logement de Nicolas Sarkozy et présidente d'honneur du Parti chrétien-démocrate (PCD).