Ce vendredi 8 mai, au matin, un porte-parole de la Garde civile a annoncé qu'il avait découvert un enfant caché dans une valise. Originaire de la Côte d'Ivoire, le petit garçon âgé de seulement huit ans avait quitté le Maroc pour tenter de se rendre à Ceuta, une ville en #Espagne.

La valise où se trouvait l'enfant était transportée par une jeune femme de 19 ans. Une Espagnole originaire du Maroc. Elle a été interpellée à la frontière ce jeudi 7 mai, en fin de matinée, lors d'un contrôle. La jeune femme paraissait « nerveuse et regardait de gauche à droite », explique le porte-parole. « En passant la valise au scanner, l'opérateur a observé quelque chose d'étrange, ce qui paraissait être une personne dans la valise », poursuit-il.

Publicité
Publicité

A l'ouverture, les agents de sécurité découvrent le petit garçon plié en quatre. Il semblait très fatigué et risquait « une fin tragique », explique les autorités en Espagne. Son père, un homme de 41 ans originaire de la Côte d'Ivoire, vit dans les Iles Canaries. D'après les premiers éléments de l'enquête, c'est lui qui aurait demandé à la jeune femme de 19 ans de transporter son enfant dans une valise pour le rejoindre en Espagne.

Le père a été interpellé pour trafic humain et son fils remis au Procureur.

Les cas d'immigration de plus en plus fréquents

Depuis le début de l'année, les immigrés sont de plus en plus nombreux à fuir leur pays d'origine à l'aide d'organisation de trafiquants. En Méditerranée, les arrestations d'embarcations clandestines ne cessent d'augmenter. Les passeurs profitent des beaux jours pour traverser la Méditerranée.

Publicité

Ce week-end seulement, près de 6 000 migrants ont été sauvés. Ils sont 1 500 a avoir trouvé la mort depuis le début de cette année durant leur traversée de la Méditerranée.

Ce mercredi, un drone a permis l'arrestation d'un passeur Somalien de 33 ans qui souhaitait rejoindre l'Europe. Dans l'embarcation en bois, se trouvaient 369 migrants dont des enfants, des femmes enceintes et des nourrissons. C'est la première fois que les photos et vidéos prises par un drone permettent l'arrestation d'un trafiquant. Les migrants ont été pris en charge par un équipage de sauvetage civil. #Immigration