C'est une grand première mondiale ! Aujourd'hui, l'Irlande est le premier pays au monde à organiser un référendum pour autoriser le mariage homosexuel. Au total, sur 4,6 millions d'Irlandais, 3,2 millions d'électeurs sont appelés à voter « oui » ou « non » pour l'union entre personnes de même sexe. Une petite révolution dans ce pays où la religion catholique est encore très présente...

Il y a vingt-deux ans, en 1993, l'Irlande abolissait l'une de ses lois qui stipulait que l'homosexualité était un crime. Ce vendredi 22 mai 2015, les électeurs irlandais vont se prononcer par voie référendaire sur le mariage pour tous.

Publicité
Publicité

Si le résultat est encore incertain (il sera connu dès samedi), la victoire du « oui » viendrait abroger l'article 41 de la Constitution qui date de 1937.

En effet jusqu'au dernier moment, l'issue de ce référendum décidé en 2013, reste floue. Si les sondages indiquaient quelques semaines avant le vote, une large victoire pour le mariage entre personnes de même sexe, les défenseurs du « non » ont su progresser dans les intentions de vote. Pourtant de nombreuses personnalités du monde politique, sportif et du show-biz ont fait campagne pour le « oui »...

Le camp du « oui »

Le premier ministre actuel de l'Irlande, Enda Kenny soutient ardemment le mariage pour tous. Une cause également défendue par la très catholique Mary McAleese, ancienne présidente du pays. Tout comme la plupart des partis politiques, du centre-droit à la gauche travailliste.

Publicité

Du côté des personnalités médiatiques, le joueur de rugby, Peter O'Mahony, l'acteur de cinéma Colin Farrell et le chanteur du groupe U2, Bono se sont publiquement prononcés pour le mariage homosexuel.

Le camp du « non »

En Irlande, dont la population se dit à plus de 80% de confession catholique, le camp du « non » est essentiellement défendu par l'Église. Ainsi l'ensemble des évêques irlandais ont défilé dans les rues défendant une image traditionnelle des couples et des familles.

Pour eux et les partis politiques conservateurs le risque d'autoriser le mariage entre homosexuels sera d'une certaine façon de tendre vers la libéralisation de la GPA (gestation pour autrui) et la PMA (procréation médicalement assistée). Un argument qui avait été repris en France, lors de l'autorisation du mariage pour tous en 2013.

Si le « oui » l'emporte, l'Irlande sera le 18ème pays dans le monde à légaliser le mariage entre personnes de même sexe. Les Pays-Bas étaient les premiers en la matière en 2001. L'Espagne en 2010 et le Royaume-Uni en 2014 (sauf l'Irlande du Nord). Le dernier en date est le Luxembourg depuis le 1er janvier 2015. #Homophobie #Homosexualité #Mariage gay