Le 15 janvier dernier, deux djihadistes trouvaient la mort sous les balles de la police dans la petite ville de Verviers, en #Belgique. Plusieurs individus dont l'identité reste encore inconnue auraient fait la fête dans la salle d'autopsie. Ils ont sabré le champagne et fait des selfies sur les restes de Khalid Ben Larb et de Soufiane Amghar.

C'est l'inspection générale de la police qui a trouvé hier des photos mettant en scène ces individus dans leur fête pour le moins macabre. La justice locale a confirmé les faits. La justice et la police vont organiser une conférence de presse conjointe très rapidement pour tenter de rendre les choses plus claires pour la population. Il n'est pas encore clair actuellement si les personnes ayant bu du champagne et pris des selfies devant les restes des djihadistes sont des policiers ou pas. Il est en tout cas certain que ce ne sont pas les médecins légistes.

Le procureur de Liège a déclaré que ce sont "des comportements inacceptables, totalement inadmissibles". Le dossier a été transmis aux échelons supérieurs de la justice. Apparemment, ces photos circulaient depuis des semaines parmi les brigades chargées de lutter contre le #Terrorisme sans que cela ne choque grand monde, selon le quotidien belge La DH.

Les personnes sur les clichés portaient des masques de chirurgien. Mais pour le procureur en charge de l'affaire, nul doute que l'identification des suspects sera aisée.  La justice a d'ores et déjà demander à la cheffe de la police belge de préparer un message d'indignation au cas où des policiers seraient impliqués. Il faudra également prévoir des mesures disciplaines. Cependant, pour le procureur, il est encore trop tôt pour parler de responsabilités pénales.

Rappelons que selon le droit, l'outrage aux morts est un délit. Nul doute qu'une fois les suspects identifiés, ils devraient comparaitre devant la justice. Ne nous abaissons pas au niveau des terroristes qui ne respectent rien si ce n'est l'odeur du sang et de la poudre.   #Djihad