La station balnéaire espagnole Javea, située dans la région de Valence sur la côte est méditerranéenne, est frappée depuis dimanche par un important #incendie de forêt qui a déjà provoqué l'évacuation de plus de 1 400 personnes et la disparition de plusieurs hectares de terre. Les différents indices, en particulier la présence de divers foyers confirme l'origine criminelle, selon les autorités régionales. 

 

Un incendie d'une violence extrême

L'incendie qui a commencé dans la nuit de dimanche à lundi n'était toujours pas éteint lundi matin. Près de 300 pompiers combattent à l'aide de puissants moyens aériens, cet important feu. Rapidement, ils ont réussi à maîtriser les premières flammes mais ils ont été surpris par de nouvelles braises dûes au changement de direction des vents atteignant ainsi les habitations. Environ, vingt logements ont été ravagés par l'incendie. Sur les réseaux sociaux, diverses photos montrant des flammes proches des maisons et un immense nuage de fumée visible au dessus des côtes et plages, circulaient. Actuellement, une grande partie de l'Espagne reste en danger et se voit menacée par d'autres risques d'incendie notamment à cause des fortes chaleurs et d'une très faible humidité, selon l'agence nationale de météorologie. Dès dimanche soir, plus de 1 400 personnes et touristes ont été obligés de quitter leur logement dans les stations balnéaires de la Costa Blanca (nord de la région d'Alicante) à cause de l'incendie. Ces personnes ont été relogées dans un lycée et une école. Malgré la violence de ce feu et d'importants dégâts matériels, aucune victime n'a été recensée.

 

Une année "faible" en matière d'incendie

Malgré un important incendie au nord du pays dans la région de Galice au début du mois d'Août, le pays n'a pas été marqué par d'autres sinistres, selon le ministère de l'Agriculture. Depuis le début de l'année, 39 700 hectares de forêts ont été brûlés. Depuis 2006, la moyenne annuelle était de 78.743 hectares sur les huit premiers mois de l'année.  #Espagne