Publicité
Publicité

Le #prince harry n'est pas seulement le fils et le jeune frère de deux futurs rois d'Angleterre. Il était aussi, depuis plusieurs années, l'un des célibataire les plus convoité du #Royaume-Uni. Mais désormais, l'homme de 33 ans n'est plus un cœur à prendre. Le prince Harry et Meghan Markle [VIDEO] ont en effet annoncé leur fiançailles et dévoilé que leur mariage aura lieu au printemps prochain. Le prince a dit être « ravi » d'épouser l'actrice américaine après une relation de 18 mois. Le couple s'est exprimé à l'occasion d'une interview télévisée de vingt minutes au palais de Kensington. Les deux principaux intéressés ont ainsi révélé comment le prince a fait sa demande à sa future épouse à sa maison de Nottingham Cottage dans le parc de Kensington Palace, lors « d'une nuit typique standard pour nous » alors qu'ils rôtissaient un poulet pour dîner.

Publicité

La jeune femme a confié que c'était « juste une surprise incroyable, c'était si doux et naturel et très romantique. Il s'est mis à genoux ... Je pouvais à peine te laisser finir de demander. J'ai dit: "Puis-je dire oui maintenant?" ». L'annonce de leur futur mariage a été faite par Clarence House au nom du prince Charles. Le prince de Galles et son épouse la duchesse de Cornouailles se sont déclarés « ravis. Nous espérons qu'ils seront vraiment très heureux ».

Pas de jour férié pour ce mariage

#meghan markle, dont la mère est afro-américaine et le père est blanc, a également décrit comme « décourageante » et « discriminatoire » une partie de la couverture médiatique qu'elle a reçue en tant que petite amie du prince Harry. Une couverture médiatique centrée sur son origine raciale.

Publicité

La jeune femme a admis que même si elle avait joué dans la série TV à succès Suits, une telle couverture médiatique était une nouveauté pour elle. « Je n'avais aucune compréhension de ce que ce serait », a-t-elle assuré. Cette couverture a même forcé le prince à attaquer publiquement la presse britannique pour avoir introduit des « connotations raciales » dans des reportages sur leur couple. Les deux fiancés ont d'ailleurs admis qu'ils n'étaient « pas du tout préparés » à la tempête médiatique qui a entouré les premiers mois de leur relation. Le couple a donc appris à peu faire parler de lui, n'officialisant leur relation que peu de temps avant l'annonce de ces fiançailles.

La Reine félicite le couple

La Reine Elizabeth II, le prince Philip, la première ministre Theresa May et le chef du parti travailliste Jeremy Corbyn ont adressé leur félicitations au prince Harry et à Meghan Markle. Downing Street a rapidement agi pour calmer les spéculations selon lesquelles il y aurait un jour férié pour célébrer le mariage.

Publicité

Le porte-parole du Premier ministre a déclaré « qu'il n'y a pas de projet de jour férié. Il n'y a pas de précédent dans ce domaine. Il n'y avait pas de jour férié pour le mariage du Prince Andrew en 1986 ou celui du Prince Edward en 1999 ». Les parents de la future mariée, Thomas Markle et Doria Ragland, ont également réagit à la nouvelle. « Nous sommes incroyablement heureux pour Meghan et Harry [VIDEO]. Notre fille a toujours été une personne aimable et aimante. Voir son union avec Harry, qui partage les mêmes qualités, est une source de grande joie pour nous en tant que parents. Nous leur souhaitons une vie de bonheur et sommes très excités pour leur avenir ensemble ». La cérémonie de mariage devrait être dirigée par Justin Welby, l'archevêque de Canterbury, qui s'est dit ravi de cette nouvelle. Quant à la date précise du mariage, elle est encore inconnue. En effet, la duchesse de Cambridge doit donner naissance à son troisième enfant en avril. Il est donc peu probable que le mariage princier ait lieu durant cette période.