Publicité
Publicité

Clairement, Theresa May joue gros dans les jours à venir. Alors que le gouvernement britannique a reculé au moment de finaliser les négociations du Brexit avec l'Union européenne, la Première ministre est dans l’œil du cyclone. L'ancien leader d'Ukip, Nigel Farage, grand artisan du vote en faveur du Brexit, a appelé May à « quitter son poste immédiatement », estimant que les propositions d'alignement réglementaire en #irlande étaient « une amère trahison ». « #Theresa May doit partir », a déclaré Farage. « Si nous voulons quitter l'UE, elle doit quitter son poste maintenant ».

L'Ecosse après l'Irlande du Nord ?

L'homme politique britannique est allé encore plus loin en tweetant que « la trahison amère de ce gouvernement britannique de 17,4 millions de personnes est une concession qui va trop loin, car elle conduira à des problèmes sans fin en Ecosse et elle portera atteinte à l'intégrité du #Royaume-Uni ».

Publicité

La problématique touchant l'Irlande du Nord pourrait en effet se répercuter sur l'Ecosse, d'autant que ce dernier a clairement rejeté le Brexit. Les Ecossais s'étaient même prononcé il y a plusieurs mois sur une possible indépendance du Royaume-Uni. Theresa May a du pain sur la planche...