C'est une bien étrange idée qu'ont eu des publicitaires russes pour promouvoir la sortie du troisième volet des aventures du "Hobbit" de Peter Jackson. L'agence Svetcheniyé avait comme projet d'installer sur le toit d'un immeuble de Moscou un énorme "oeil de Sauron", qui ressemblerait donc comme deux gouttes d'eau à l'oeil maléfique qui surveille la Terre du Milieu et ses créatures maléfiques, dans l'adaptation de l'oeuvre de J. R. R. Tolkien. L'installation lumineuse en 3D aurait dû être installée le 11 décembre, date de sortie du film attendu par des millions de Russes, mais la communauté orthodoxe en a entendu autrement.

Un symbole démoniaque

En effet, l'Eglise orthodoxe est venue s'opposer au projet en toute dernière minute. La raison de ce rejet? "Un tel symbole du triomphe du Mal va s'élever sur Moscou, et devenir pratiquement l'un des plus hauts objets de la ville. Est-ce une bonne ou mauvaise chose? J'ai peur que ce n'en soit une mauvaise. Ne soyez pas surpris si plus tard quelque chose se dérègle dans la ville", a déclaré sur les ondes d'une radio russe le responsable de la section des relations extérieures de l'Église russe orthodoxe, le père Vsevolod Chaplin. L'Eglise craignait-elle donc que le mal s'abatte sur la ville moscovite, tout comme dans la fiction de J. R. R. Tolkien? 

Face aux réticences de l'Eglise, les autorités de la ville de Moscou ont expliqué qu'elles devaient d'abord donner leur autorisation pour qu'une telle installation soit mise en place. Malheureusement pour les milliers de fans qui attendaient cet "oeil de Sauron" plus vrai que nature, l'agence publicitaire vient de confirmer qu'elle ne verra finalement pas le jour. "Le projet n'a pas de portée religieuse ou politique. Nous nous excusons sincèrement pour la situation", a déclaré un porte-parole des publicitaires. L'Eglise orthodoxe aurait-elle donc pesé de tout son poids pour censurer un projet culturel? Ou l'agence publicitaire aurait-elle fait marche arrière à cause de la météo qui prévoit de fortes chutes de neiges dans les jours à venir? À vous de juger. #cinéma