Ce samedi 6 décembre, à quelques heures de la cérémonie de Miss France 2015, diffusé sur la première chaîne privée du pays, un phénomène prend de l'ampleur sur #Internet. Une jeune femme, Patricia Freyssac, a décidé de lancer son propre concours de beauté : l'élection de la première Miss France Agricole. L'éleveuse origine du département du Cantal, en Auvergne, a expliqué à l'Agence France-Presse son ras de bol. " Mercredi, je regardais les infos, ils (les médias) parlaient de la préparation de Miss France avec les coiffures, le maquillage et tout le bazar. Mais ça, ce n'est pas la France ! Les #Femmes de France sont beaucoup plus simples que ça ". Le ton est donné !

Ce qui était à la base une plaisanterie s'est transformé en un événement pris très au sérieux par la gente féminine du monde agricole. Samedi, quelques instants avant d'annoncer le nom de la lauréate, la page #Facebook totalisait plus de 7 500 " J'aime " .

Non aux diktats de la beauté

Montrer la femme dans toute sa simplicité et sa féminité, c'est l'image que souhaite véhiculer Patricia Freyssac. Dans l'imaginaire collectif, les agricultrices sont perçues comme des femmes ayant fait une croix sur leur féminité et/ou sur leur vie sentimentale.

En un laps de temps, Patricia lance une page Facebook et l'engouement a de suite été de mise. Des centaines de jeunes femmes se sont prêtées au jeu en envoyant des photos d'elle. Parmi les prétendantes au titre, il y a Katia qui prend la pose avec sa vache, Edwige est en compagnie de sa courge et Jennifer au volant de son tracteur.

À travers ce concours, l'apparence physique n'est pas le critère de sélection. L'auvergnate joue cartes sur table, " celles qui sont en robe de soirée, je préviens tout de suite : ce ne sont pas elles qui vont gagner. Les filles seront jugées sur une émotion, une idée jolie ".

And the winner is

Pas d'appartement de fonction, pas de voiture, pas de soins offerts pendant un an: la Miss France Agricole ne gagne rien de tout cela. La motivation des candidates réside également dans la volonté de briser le cliché, celui de la femme avec son " foulard sur la tête "  ses " joues rouges " et " bâton qui suit son mari".

Afin de les départager, un jury composé de quatre personnes - trois hommes et une femme - s'est constitué pour choisir la Miss France Agricole 2015. L'heureuse élue est Milie. Cette dernière recevra comme prévu, un bouquet de fleurs de la part d'un site internet qui s'est engagé à faire une offrande à la gagnante. Milie n'est pas la seule reine de beauté, elle est rejointe par la première mini Miss France Agricole, Léanne.

Au fil des ans, va-t-on assister à la pérennisation de ce concours 100 % produit du terroir ?