Les scientifiques du monde entier planchent actuellement sur des alternatives au pétrole, combustile automobile jugé trop polluant. L'or noir a également le sérieux désavantage de voir ses prix fluctuer fortement en fonction des crises, de la demande ou des caprices de l'Opep. Un Russe vient d'inventer une alternative originale, bien que pas forcément plus écologique... sa vieille Lada cahote sur les routes défoncées de Russie grâce à du bois et des déchets!

Derrière cette innovation pour le moins surprenante se trouve Kirill, un trentenaire originaire d'Omsk, dans l'Oural. Il avait déclaré au site Ngs.ru qu'il n'y a "rien de révolutionnaire là-dedans, nos ancêtres se déplaçaient déjà sur ce genre d'engin. C'est pratique pour aller à la chasse ou à la pêche; on ne paie pas l'essence." 

Selon Kirill, une quinzaine de kilos de bois suffit largement pour parcourir 120 kilomètres. Soit largement de quoi aller à la pêche ou à la chasse, activités préférées de nombreux Russes. Il affirme également avoir acheté six tonnes de bois pour 700 roubles, soit moins de 10 euros (oui, le bois ne coûte pas grand chose au pays du gaz et du pétrole). On peut difficilement trouver plus économique.

La voiture aurait toutefois quelques difficultés à dépasser les 60km/h. Mais bon, de toute façon, les Lada Niva sont réputées pour leur robustesse, pas pour leur vitesse de pointe. Pour faire avancer son véhicule, Kirill a installé sur une remorque un simple poêle à bois. La police l'attend toujours pour évaluer la conformité de son véhicule...

Des véhicules fonctionnant grâce aux excréments  

Depuis le 19 novembre, un Bio-Bus fonctionnant aux gaz produits par les excréments humains relie l'aéroport de Bristol à la ville de Bath. Avec un seul plein, il peut parcourir 300km. Les excréments annuels de cinq personnes suffisent pour remplir le réservoir, placé sur le toit du bus. Le gaz est produit par l'installation de traitement des eaux usées de Bristol, donnant ainsi de l'emploi dans la région.

Gare toutefois aux alertes smog...