Ce samedi 25 avril, le Népal est touché par un séisme de magnitude 7,9. Une catastrophe qui a coûté la vie à au moins 3 700 personnes, dont deux Français découverts ce lundi 27, et a fait plus de 6 200 blessés.

Le #Séisme au Népal monopolise les médias du monde entier depuis ce week-end. L'événement ne cesse d'être relayé sur les chaînes de #Télévision françaises. Le dimanche 26 avril, TF1 n'a pas omis d'en parler lors de son journal télévisé de 20 heures. Mais voilà, ce lundi, le site du 20 Minutes révèle la « boulette » de TF1.

Une vidéo de l'Egypte à la place de celle du Népal diffusée par TF1

Les téléspectateurs de TF1 découvraient dimanche soir durant le journal télévisé les images qui étaient censées être celles des conséquences du séisme survenu au Népal la veille. Claire Chazal, la présentatrice, prévient que les « images (sont) très difficiles à supporter ». Les téléspectateurs découvrent une vidéo tournée à Kamandou, au Népal, par un amateur où on peut voir un immeuble en effondrement. « Une scène de panique dans un nuage de fumée », annonce la voix off.

Cependant, il s'avère que cette fameuse vidéo diffusée par TF1 est fausse ! Du moins, ne correspond pas au séisme du Népal. La vidéo a été retrouvée sur YouTube et a été publiée le 23 avril, soit deux jours avant le tremblement de terre. Les images étaient celles d'un immeuble s'écroulant dans le quartier de Maadi, au Caire (Egypte), le jeudi 23 avril.

Une énième erreur de TF1 après celle de Dropped

A croire que TF1 enchaîne les erreurs. En mars dernier, la chaîne était au cœur d'une polémique. Suite au crash des hélicoptères sur les lieux du tournage de la télé-réalité Dropped, TF1 a envoyé Louis Bodin en Argentine pour un duplex. Mais voilà, les téléspectateurs se sont dits « choqués » par l'intervention du présentateur météo qui devait être l'animateur du jeu. Ce qui a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Louis Bodin se trouvait devant la carcasse d'un des hélicoptères. Un cadre qui n'est pas du tout passé inaperçu et est loin d'avoir fait l'unanimité. « Nauséabonde », « honteuse » et véritable « manque de respect » pour les familles des victimes... les téléspectateurs ne sont pas allés de main morte avec l'interview diffusée le 10 mars dernier au journal de 20 heures. Poussant même Louis Bodin à s'expliquer sur RTL. « Je comprends que la mise en scène ait choqué. Je ne souhai­tais pas aller sur les lieux du crash », avait-il déclaré.

Face a une polémique qui prenait de plus en plus d'ampleur, la chaîne TF1 aussi s'est exprimée sur le sujet. « Le cadre du duplex de Louis Bodin au 20h n'était pas volon­taire », a expliqué la directrice générale adjointe de la chaîne, Catherine Nayl, au micro d'Europe 1. Malheureusement pour TF1, les explications fournies par son équipe n'ont pas convaincu les téléspectateurs.