Le bodybuilding (ou culturisme) est un sport qui consiste à développer sa masse musculaire dans un but esthétique. Lever de poids, pompes et tractions à répétition, tous les exercices sont bons pour avoir le corps parfait, mais pas que : le dopage, la prise de cachets ou de pilules est aussi une pratique courante dans l'objectif d'augmenter sa masse musculaire. Parfois, même, les culturistes poussent leur passion à l’excès, c'est le cas d'un brésilien de 25 printemps, Romario Dos Santos Alvers, dont l'objectif était de ressembler au héro de comics Hulk, célèbre masse de muscles verte issue de l'univers Marvel.

Dopage et muscles de 23 centimètres de diamètre

S'injecter un mélange de synthol, d'huile et d’alcool pendant plusieurs mois, voici la recette aussi incroyable qu'effrayante qu'inconsidérée qu'a utilisé notre homme pour tenter de devenir la version humaine de Hulk. Et les résultats sont là : 23 centimètres, voici le diamètre qu'avaient les muscles de notre homme lorsque celui-ci pratiquait le bodybuilding associé à sa méthode pour le moins... originale. "Après avoir découvert la méthode du Synthol, j'ai perdu le contrôle en voyant les résultats impressionnants", explique-t-il au Daily Mail.

Obligé d'utiliser des aiguille pour taureaux

Arrivé à un point ou ses muscles étaient "solides comme de la pierre", notre malheureux adepte de la gonflette s'est vu obligé d'en venir à utiliser des aiguilles destinées à la morphologie des taureaux pour s'injecter son mélange miracle, la "technique du Synthol".

Un rêve pour le moins original qui aura failli lui coûter la vie

Ses excès finiront par lui valoir une hospitalisation en urgence pour des soucis d’insuffisances rénales et de douleurs constantes dans tout le corps. Certains médecins envisageront même une amputation. Heureusement pour lui, des employés de l’hôpital dans lequel il sera admit réussiront à enlever le Synthol de ses muscles. Sorti de l'addiction depuis deux ans, Romario Dos Santos Alvers, qui va désormais mieux, s'est depuis consacré à rechercher une recette qui pourrait colorer sa peau en vert. Plus sérieusement, il a depuis repris une carrière de body-building plus conventionnelle. Dans un soucis d'éthique, Blasting News se permet de vous rappelle que, "la drogue c'est mal".
#Hobby