Le scepticisme étant d'actualité lorsque surgissent quelques uns de ces phénomènes paranormaux destinés à nous effrayer, ou lorsque prennent place au sein de ces conversations plus diverses et variées Ovnis et légendes urbaines, à chaque weekend de la Toussaint, plusieurs de ces phénomènes liés au surnaturel ne cessent de nous intriguer. En effet, nous nous sommes tous demandé(e)s, à un moment ou à un autre, "est-ce que cela existe...?", "est-ce que les esprits, les légendes urbaines, les Ovnis (...) font réellement parti(e)s de notre monde et se manifestent que lorsqu'ils en ont l'envie et surtout, le besoin de le faire, ou est-ce une pure invention de l'homme...?" et surtout, que nous soyons croyant ou non, cette question du style "est-ce que mon lieu d'habitation est hanté...?" le paranormal commençant à susciter un certain engouement pour la plupart de nos semblables et surtout, pour l'entrepreneur Américain Roy Condrey qui, une fois après avoir reçu un sms d'un de ses locataires lui demandant si la maison était susceptible d'être hantée, créa de ce pas le site "Died in House" - "Mort dans la maison", un site d'ailleurs mis très rapidement en service, à la suite de quelques recherches effectuées dans le cadre de cette prise de connaissance de ce message en question qui, de ce fait ne cessa de l'intriguer. D'ailleurs, son locataire n'était pas le seul à se poser ce genre de question, étant donné que plusieurs milliers de personnes s'y intéressaient également et n'hésitaient pas à poser, à peu près la même question sur des forums plus ou moins divers et variés, ce qui attira l'attention du créateur en question "Roy", qui comprit que de sacrés bénéfices pouvaient en être retirés. En effet, ayant non seulement découvert, tout autant stupéfait, la non obligation de dévoiler aux futurs acquéreurs, s'il existe, le passé criminel de la demeure en question ainsi que la non existence d'un système en ligne permettant, aux internautes s'y intéressant, d'obtenir le plus rapidement possible une réponse liée, très exactement à ce type de recherche qui, quant à elle risquait de prendre un temps infini, ce qui ne pouvait que déplaire à cet entrepreneur bienveillant. Et c'est ainsi que Roy Condrey choisit de mettre en place un petit algorithme ayant, de ce fait l'avantage de prendre en compte tout en englobant articles de presse, rapports de police et certificats de décès, le tout moyennant pour une seule recherche les 11,99 soit 12 dollars. Les Américains ont donc cette possibilité, avant toute possession de bien(s), d'effectuer quelques petites recherches sur leur futur lieu d'habitation via le site "Died in House" par rapport à nous qui, ne possédons pas encore ce genre de système...

Les actions criminelles impactent automatiquement sur la valeur d'une propriété...

Lorsqu'un ou plusieurs drames se déroulent au sein d'un logement quel qu'il soit et mis en vente par la suite, la valeur d'une telle demeure, surtout si celle-ci a malencontreusement été le théâtre d'assassinats, peut voir son prix de vente à la baisse de 25%; de plus, si ce lieu d'habitation n'arrive malheureusement pas à être vendu de part ce passé ensanglanté, il finira automatiquement par connaître l'abandon... De plus en plus de personnes croient en l'existence de fantômes, de phénomènes paranormaux (...) et c'est donc pour cela qu'il est nécessaire, voire primordial de pouvoir leur permettre d'être au courant de toutes ces petites choses englobant le passé de leur lieu d'habitation actuel ou futur, tout en leur ôtant toute angoisse, si persistante soit-elle notamment lorsqu'il s'agit d'évoquer un semblant d'au-delà. De plus, situés aux #Etats-Unis, les professionnels d'agences immobilières s'ils le veulent, ne sont pas toujours obligés d'informer leurs client(e)s du déroulement de ce genre de drames, tout comme en France où les agents immobiliers, même s'ils se doivent d'informer leurs client(e)s au maximum, ne sont pas obligés de tout dévoiler, juridiquement parlant.  #Internet #Innovation