"C’est un matériau qui n’est pas froid, comme le synthétique. Du fait de l’épaisseur, le sol est confortable, il absorbe les irrégularités du terrain. Pas besoin de tapis. Et une chose à laquelle on ne pense pas, il n’y a pas besoin des traditionnelles cordes et sardines. On ne s’emmêle pas les pieds lorsqu’on rentre dans son petit refuge en pleine nuit !".  

 

Charlie Maas, représentant de Kartent pour la France prêche avec conviction pour ce nouveau produit dont il assure la promotion pour la France. Et on ne demande qu’à le croire : qui n’a pas, gamin, fait d’un gros carton sa cabane ou une barque imaginaire… Le constat qui a conduit deux jeunes Néerlandais à mettre au point cette tente en carton est plus terre à terre : excédés de voir dans quel état les festivaliers laissaient parfois le site occupé, ils ont conçu cet hébergement recyclable. "Certains jeunes viennent à de tels rassemblements presque les mains dans les poches, en avion, achète une tente classique et la laisse sur place en repartant", souligne Charlie Maas. "Nous proposons donc d’équiper ces festivals afin d’éviter un amoncellement de synthétique après les festivités".

 

Adapté pour l’événementiel

 

La tente est faite pour deux personnes. Elle peut résister à quatre jours de pluie, l’eau «glissant» sur le toit, le carton étant un matériau plus résistant que l’on ne croit. Elle se déplie très facilement, et il faut quelques secondes pour l’installer. Après usage, elle se replie, et hop, à la benne. Le concept est adapté pour l’événementiel. Kartent, la société créée par nos deux Néerlandais éco-responsables, livre les tentes sur le lieu de la manifestation. Pour l’heure, en Grande-Bretagne, Pays-Bas, Allemagne, Suède, Belgique. En France, Kartent commence seulement à se développer. La livraison peut se faire à raison de lot de plusieurs dizaines. Celles-ci restent encombrantes, à plat, 2,40 m sur 1,60 m, Difficile à envoyer par la Poste… Le particulier n’étant pas la clientèle visée, même si l’équipe travaille à une tente pour enfants. Le prix peut également être dissuasif pour une utilisation de trois-quatre jours : 40 € l’unité, à négocier en fonction des quantités commandées.

 

Breizh on the road again en 2016

La randonnée a aussi son festival #Concert #Ecologie