S'il existe une autre curiosité parmi tant d’autres à ces Jeux Olympiques de Rio 2016, il s'agit bien de celle liée à #Nothando Vilakazi, joueuse de l'équipe nationale de football d'Afrique du Sud. La position douteuse et peut-être innocente de ses mains suscite une kyrielle de commentaires. C'est un geste que les footballeurs de sexe masculin font régulièrement mais, cette fois-ci, c'est une femme qui est concernée.

Nothando Vilakazi s'est placée dans le compartiment défensif afin de former, avec ses coéquipières, le traditionnel mur lors d'une épreuve de coup franc au cours du match de poule opposant son équipe à celle du Brésil, mardi dernier. Elle a, en guise de protection des parties sensibles de son corps, placé les mains là où il ne fallait pas, à un endroit protégé habituellement par les messieurs, pendant que ses partenaires s'activaient à sauvegarder leur poitrine avec leurs mains.

Une tricherie sud-africaine ?

Sur la toile et plus précisément les réseaux sociaux, ainsi que dans les salles de rédaction des médias, cette image parlante ne cesse d'animer les débats. Certains internautes pensent à une tricherie sud-africaine avec l'introduction d'un homme parmi les footballeuses, d'autres pensent à une femme qui a préféré plutôt protéger cette partie de son corps comme le font les hommes.

Dommage pour Nothando Vilakazi et son équipe, nommée les Banyana Banyana, que les internautes et les téléspectateurs n’auront plus l’occasion de voir car, en concédant un nul vierge face au Brésil, leur aventure olympique s'arrête à ce niveau après avoir enregistré deux défaites contre la Chine (0-2) et la Suède (1-0).

Cette polémique rappelle celle de l'athlète intersexuée sud-africaine Caster Semenya, qui avait fait fureur avec son titre mondial à Berlin en 2009. Semenya avait été interdite de compétition après son sacre de Berlin, pendant près d'un an, le temps de vérifier sa féminité. Elle a été autorisée par le Comité olympique international à courir avec les femmes à ces JO de Rio 2016. #JO Rio #Republique d'Afrique du Sud