Après la souris en plastique qui couine et la plume qui lui chatouille le nez, le félin de salon est passé à autre chose ou presque : des applis spéciales coussinets avec des images qui bougent, des couleurs, des formes et des sons. Les tablettes au tactile félin ont vu le jour depuis quelques années et si la majorité se contente de chants d’oiseaux et de miaulements, il existe aussi des programmes de jeux beaucoup plus sophistiqués comme attraper des dessins sur l’écran, pêcher des petits poissons avec la patte, en augmentant les niveaux de difficultés, ou écrabouiller des insectes de toutes sortes.

 

Le "Happy Wings", par exemple, met en scène des libellules, des colibris et autres bébêtes ailées et l’application "Vous vs Chat Futé" vous permet d’affronter votre propre chat. Et attention au ridicule, car vos performances sont recensées dans un classement mondial, et les 2 pattes font pâle figure. Plus poétique, le "Pain for Cats", forme d’étonnantes toiles numériques : le chat poursuit une souris aux quatre coins de la tablette, pendant que des touches de peinture virtuelle apparaissent à l’écran. De quoi se prendre pour Picasso ! Et vous pouvez même encadrer son oeuvre dans votre salon ! Très tendance, avec "Snapcat" le chat poursuit un point rouge et chaque fois qu’il l’attrape il déclenche un selfie. Et pour ceux qui craignent pour leur tablette payée à prix d’or, les pattes des chats ont même été testées et elles ont résisté aux assauts des coussinets même les plus griffus. Il faut simplement renouveler le film protecteur qui finit quand même en charpie au bout d’un certain temps. Mais un chat reste un chat. Ils ne se ressemblent pas forcément, alors ne vous étonnez pas si votre animal de compagnie préféré, plongé dans un abîme de perplexité, ne réagit pas ou qu’il ne daigne même pas y jeter un regard. Certaines des applis félines sont payantes, alors commencez par les gratuites avant de lui offrir un abonnement pour sa fête, à la mi-Août !

 

Pensez-vous que votre chat est mélomane ?

Des chats célèbres malgré eux

#Jeux vidéo #Animaux