#Google Street View préserve nos identités et notre vie privée. Le logiciel dispose d'un sytème permettant de flouter les visages humains afin de les rendre méconnaissables. Les vaches y passent également !

Google Street View est un service fabuleux. Il permet de se promener virtuellement à 360 degrés dans le monde entier et ainsi de le parcourir, sans avoir besoin de sortir de chez soi. Il suffit simplement de quelques clics pour se promener à Central Parc ou bien à Tokyo. Vous voulez apercevoir votre prochaine destination de vacances, visiter un monument à des milliers de kilomètres de chez vous, explorer des sites célèbres ? Et bien, cela fait quelques années que tout cela est possible! Magique, extrêmement intéressant et pratique ! Aujourd’hui, le logiciel, lancé en 2007 par la puissante firme américaine Google, est connu par tous. Mais il a connu quelques turbulences: des failles plus ou moins amusantes, comme flouter des visages non humains. Par exemple, la tête d'une vache anglaise qui a été effacée. Ironique puisque même son propriétaire ne pouvait la reconnaitre. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette erreur a fait beaucoup parler d’elle.

Google Street View a reçu de nombreuses accusations !

Rien de surprenant ! Les caméras montées sur les voitures Google sillonnant le monde sont très précises et pouvaient, à l’origine, nous permettre de distinguer certaines personnes, ainsi que leurs actions… Cela a posé quelques problèmes au lancement de l’application ! En effet, des personnes ont été filmées alors qu’elles se rendaient dans des sex shops ou même, lorsqu’elles allaient voir des prostituées. Les critiques ont alors jasé et plusieurs ONG, à l’instar de Privacy International, ont d’ailleurs porté plainte: les habitants des villes photographiées se sentaient espionnés. Face à la menace que pouvait représenter ce logiciel, de nombreux pays ont porté plainte pour atteinte aux libertés et droits des personnes photographiées. Certaines citées ont même banni le service. Google a dû réagir très vite pour ne pas laisser son logiciel sombrer et crouler sous les poursuites pour violation de la vie privée. Il a donc rapidement installé un filtre capable de flouter les visages à l’aide d’un système de reconnaissance faciale automatique, mais également les plaques d’immatriculation. La plupart du temps, il est assez efficace. Mais certains défauts persistent, comme dans cette étonnante histoire.

Un filtre pour éviter les poursuites pour atteinte à la vie privée et préserver notre anonymat

Le mois dernier, un journaliste du Guardian a voulu se promener virtuellement à Coe Fen, au Royaume-Uni. Il a alors aperçu une vache dont la tête était floutée, qui broutait tranquillement sur le bord de la route. Amusé par cette apparition inattendue, il a pris une capture d’écran et l’a partagée sur Twitter. Sa publication #Insolite, assortie de la légende «Génial de voir que Google prend la vie privée des vaches au sérieux», a alors été vue des milliers de fois. La photo s’est vite retrouvée sur de nombreuses pages, totalisant près de 17 500 likes, générant un véritable #buzz.

Voyant l’ampleur que prenait ce phénomène, Google a envoyé un communiqué à la BBC. La firme admet que sa technologie comporte certaines failles amusantes: «Il est clair que notre logiciel de reconnaissance faciale automatique a été excessivement enthousiaste. Bien sûr, nous ne voulons pas enlever à cette vache laitière son quart d'heure de célébrité.» Mais ce n’est pas la première histoire de ce genre. Les voitures Google ont régulièrement l'occasion de capturer des scènes insolites. L’année dernière, le logiciel avait également confondu les portraits de multiples afro-américains avec des photographies de gorilles. L’affaire avait alors provoqué un véritable scandale. Mais cette photo reste l’erreur qui a fait le plus parler d'elle !

Ce n'est pas pour autant que le géant Google s'arrête dans ses innovations avec la commande vocale et le lancement de son smartphone.