Cela peut paraître insolite, pourtant c'est arrivé ! Un jeune dijonnais de 18 ans pensait que sa blague allait être bien reçue, mais elle avait selon certains un goût plutôt amer... Condamné à 3 mois de prison avec sursis pour apologie du #Terrorisme, le jeune dijonnais avait été dénoncé à la police par l'un de ses voisins en juillet dernier. L'homme avait été très inquiet quant à l'appellation "#Daesh 21" du Wifi du jeune homme. Une enquête fut très rapidement ouverte par la police pour savoir si le jeune homme avait un lien avec le groupe terroriste Daesh (Etat Islamique). 

Karima Manhouli, l'avocate de l'auteur des faits lance que le jeune homme a fait une bêtise d'adolescent de son âge pour minimiser son acte. En effet, le jeune n'aurait rien d'un djihadiste en devenir, mais juste un jeune homme comme un autre qui au sortir de l'adolescence fait encore des bêtises pas très malignes. Et elle affirme qu'utiliser l'expression "Daesh 21" sur son Wifi ne signifie pas faire l'apologie du terrorisme en France, faisant référence à une information du Bien Public. Le tribunal correctionnel de Dijon avait requis 100 heures de travail d'intérêt général (TIG) à l'audience. Le jeune homme a refusé cette décision et son conseil a décidé de faire appel. Maître Karima Manhouli rappelle que des perquisitions ont été rondement menées chez le jeune homme et qu'aucun indice ne laisse penser qu'il serait en phase de radicalisation auprès du groupe terroriste. Il n'aurait effectivement rien d'un terroriste à la pensée radicalisée et serait un jeune homme menant une vie de jeune de son âge, comme tous les autres.

Daesh 21 : une blague au goût amer

Une blague de mauvais goût qui risque de peser lourd sur le casier du jeune dijonnais dans un climat social et politique tendu depuis les récents attentats perpétrés depuis le début de l'année 2015 dont le premier avait eu lieu au siège du journal "Charlie Hebdo" ou du Bataclan en novembre de la même année. Selon l'avocate, de nombreux dossiers entreaient dans la mention "apologie du terrorisme", pointant du doigt une forme d'abus de qualification des chefs d'accusation. Le dijonnais a dès lors rebaptisé son réseau Internet "Roudoudou 21". #Insolite