Connaissez-vous le Tawawa Challenge ?! Rassurez-vous, vous ne paraitrez ni has been, ni dépassé en répondant négativement. Après le Ice Bucket Challenge et bien d’autres défis loufoques, le Tawawa Challenge est le nouveau concept en vogue sur les réseaux sociaux. Pas encore très connu en Europe, il fait un véritable carton au Japon, pays à l’origine de ce phénomène. Inspiré du manga Tawawa on Monday, celui-ci consiste à faire tenir son #Smartphone sur ses boobs, autrement dit ses seins. L’animé nippon fait le buzz depuis plusieurs semaines. Il raconte l’histoire d’Ai Tawawa, une jeune femme, qui un beau matin, fait la rencontre d’un homme dans le train. Ce dernier décide alors de la protéger des autres passagers lorsque les transports sont bondés. Il va devenir par la suite son garde du corps personnel. Jusque là, rien de vraiment bien croustillant. Mais il faut ajouter que la jeune Tawawa est belle et possède une poitrine très avantageuse. Une tradition dans les mangas et animés. L’héroïne profite de ce cadeau de la nature pour le mettre en valeur par des décolletés. A plusieurs reprises, on aperçoit Ai Tawawa écouter de la musique sur son smartphone posé sur son buste. Dans un des derniers épisodes, la jeune femme jette son smartphone qui atterrit sur ses seins.

Déjà du monde au balcon pour le Tawawa Challenge

Il n’en fallait pas moins pour que les japonaises se lancent un nouveau défi, créant une réelle vague d’imitations sur le net. Dès lors, plusieurs d’entre elles se sont empressées de partager des photos et des vidéos en ligne en y associant le hashtag #TawawaChallenge. De fil en aiguille, les publications et partages se sont enchainés, et ce qui n’était qu’à la base qu'un délire entre copines est, en un instant, devenu un véritable phénomène. Un challenge qui a rapidement traversé le Pacifique, puisque certaines fans américaines ont tenté l’expérience animant, notamment Twitter et Facebook. Comme tout concept à la mode, celui-ci ne fait pas l’unanimité et possède déjà son lot de détracteurs. Beaucoup y voient une instrumentalisation du corps féminin et critiquent le jeu qui en est fait. A l’inverse, d’autres y voient une expression de la liberté de la femme à disposer de son propre corps … même lorsqu’il s’agit de déposer un smartphone dessus. #Japon