Le #Mammouth laineux, Mammuthus primigenius pour les intimes, est actuellement au cœur d’une expérience menée par une équipe de l’Université d’Harvard. Cette tentative de ‘’dé-extinction’’ vise en effet à créer un embryon hybride de mammouth-éléphant durant les deux années qui viennent ! Cette espèce mythique, qui disparut de la surface de cette planète il y a 4000 ans, est donc sur le point de véritablement revenir à la vie, mais sous une forme nouvelle. Cet exploit de recherche génétique a d’ailleurs été discuté cette semaine à Boston lors de la réunion annuelle de l’AAAS (American Association for the Advancement of #Science), avant de faire l’objet d’un article dans le quotidien britannique The Guardian. Ceci prouve donc qu’il ne s’agit pas d’une rumeur à prendre à la légère… Les scientifiques qui mènent cette expérience ont aussi précisé qu’un mammifère correspondant aux traits du mammouth va être mêlé à un éléphant d’Asie.

Publicité
Publicité

Le professeur George Church a également ajouté que ‘’En fait, il s’agira plus d’un éléphant aux traits de mammouth. Nous n’y sommes pas encore, mais cela pourrait arriver dans quelques années.’’ Cette créature digne d’un Frankenstein animalier devrait être baptisée ‘’mammophant’’. De quoi effectivement se poser des questions...

Faire renaître le mammouth est-il éthique?

Le fait de faire revenir sur cette planète ce monstre de puissance n’enthousiasme pas toute la communauté scientifique. La question de l’éthique se pose même pour certains spécialistes. En effet, ce nouveau mammouth devrait posséder de petites oreilles, de la graisse en masse, de longs poils et un sang adapté au froid. Exactement comme son ancêtre ! Les gênes de celui-ci seront couplées à l’#ADN de l’éléphant grâce à un outil génétique. Nous en sommes pour l’instant au stade de la cellule, mais la prochaine étape est tout simplement celle de l’embryon. L’étape finale sera la ‘’production’’ d’une créature vivante. Le professeur Chruch confirme d’ailleurs que ‘’Nous travaillons pour évaluer l’impact de ces modifications afin d’établir une embryogenèse dans un laboratoire’’.

Publicité

Ce projet, qui débutât en 2015, multiplie actuellement les couplements entre l’empreinte génétique du mammouth fossilisé et le génome de l’éléphant. L’équipe affirme que cela peut également permettre de préserver le pachyderme d’Asie. Mais sans que cela n’éteigne toutefois les interrogations d’un ordre moral… Le mammouth était un animal social : comment va-t-il réagir face à des éléphants ou des humains ? Ce scénario rappelle en tout cas étrangement ‘’Jurassic Park’’, le livre de Michael Crichton adapté au cinéma par Spielberg…