Nicholas Winton. Vous ne connaissez sans doute pas ce nom, mais cet homme, décédé en 2015 à l'âge de 106, est l'un des plus grands héros de l'#Histoire britannique. Né à Londres de parents juifs allemands, il a d'abord fait carrière comme courtier en valeurs mobilières, notamment à Paris et à Londres. Mais lorsque la deuxième #Guerre mondiale éclate en 1939, Nicholas Winton se trouve à Prague, pour une raison bien précise : sauver les enfants juifs, alors recherchés par les nazis. Grâce à huit trains reliant Prague à Londres, Nicholas Winton a pu rapatrier vers la Grande-Bretagne pas moins de 669 enfants.

Des retrouvailles devant les caméras de télévision

Une histoire héroïque, et qui est pourtant rester inconnue durant plus de cinquante ans. Les enfants eux-mêmes étaient incapables de savoir à quel personne ils devaient leur sauvetage. C'est finalement Grete, la femme de Winton, qui a retrouvé en 1988 une liste des enfants sauvés. Une découverte qui avait permis d'organiser une rencontre entre tous les enfants sauvés et leur bienfaiteur, sans que ce dernier ne soit au courant. Une scène captée par les caméras de la BBC, qui avait bouleversé l'homme en question et l'ensemble du pays à l'époque.

Anobli par la reine Elizabeth II

C'est suite à cette révélation et à cette émission de la BBC que l'histoire de Nicholas Winton s'est propagée et est devenue médiatique. Élevé au rang de membre de l'ordre de l'Empire Britannique, le natif de Londres a également été fait chevalier en 2002 par la reine Elizabeth II. La même année, un film a rendu hommage à cette incroyable histoire. Nicholas Winton est finalement décédé le 1er juillet 2015, à l'âge très honorable de 106 ans. « Le monde a perdu un grand homme. Nous ne devons jamais oublier l’humanité dont a fait preuve Sir Nicholas Winton en sauvant tant d’enfants de la Shoah », avait alors déclaré David Cameron, Premier ministre britannique de l'époque. Aujourd'hui, les descendants des enfants qu'il a sauvé se chiffreraient à plus de 5000. #buzz