Ce serait la nouvelle tendance des femmes : se faire raccourcir les #pieds pour qu'ils soient plus petits, plus mignons. La chirurgie esthétique des pieds appelée #Chirurgie de Cendrillon, "Cinderella Surgery" aux #Etats-Unis, vous l'avez bien compris, fait référence aux célèbre dessin-animé de Walt Disney.

Publicité

Dans le film, la belle Cendrillon retrouve son prince charmant étant la seule prétendante à pouvoir chausser une pantoufle de vair résolument trop petite pour les autres femmes. Cette légende a fait naître une vraie lubie chez les femmes européennes et américaines qui, pour embellir leurs petons, n'hésitent pas à subir une chirurgie lourde afin de se faire amputer d'une partie de leurs pieds ! Toutefois, il existe plusieurs niveaux de chirurgie des pieds :

Publicité

Le "Loub Job"

La première consiste à se faire injecter de la graisse, du collagène, ou du silicone dans la plante des pieds afin de former un coussinet et supporter des talons de plus en plus hauts sans avoir à souffrir le martyre. Le nom de cette pratique fait clairement référence à la marque française Louboutin très réputée pour ses talons hauts.

Publicité

Le processus doit être renouvelé tous les 6 mois et coûterait 400 euros en moyenne. Cette opération devient très en vogue car le nombre d'opérations a connu une nette augmentation de 21% !

Des pieds parfaits !

Alors que certaines opérations autour des pieds existent déjà comme l'ablation d'oignons disgracieux ou handicapants pour porter certaines chaussures, raboter des cors douloureux, reconstruire un pied "hallux valgus" qui viendrait d'une déformation osseuse, ou encore plus étonnant pratiquer une liposuccion des orteils que l'on pourrait juger trop boudinés. Ces opérations ne sont pas toutes purement esthétiques, certaines sont vraiment utiles afin de soulager la douleur des patients.

La chirurgie Cendrillon

C'est l'opération la plus lourde, mais aussi la plus populaire aux USA ! Cette pratique consiste à rapetisser les pieds pour en diminuer la taille. Pour cela, les patientes n'hésitent pas à se faire rétrécir la taille de leurs orteils ou supprimer une partie de la pointe. Une opération toutefois non sans risque et onéreuse (comptez 6000 euros) car elle pourrait endommager le système nerveux plantaire, créer des infections, ou des déformations à vie.

Alors, la chirurgie "Cendrillon" va-t-elle devenir monnaie courante en France et entraîner la mode des petits pieds ?