#Utrecht, vous connaissez ? Ville dynamique et étudiante du centre des Pays-Bas (une des plus grands villes hollandaises), elle a vu naître Marco Van Basten (footballeur, 3 fois Ballon d'Or), et Sylvia Kristel (actrice des films "Emmanuelle"). Et à Utrecht, il y a aussi une clinique spécialisée dans l'#insémination artificielle. Jusque là, rien de bien extraordinaire. Pas de quoi fouetter un chat en lisant ça.

Sauf que, dans cette clinique, il y a eu de légères erreurs de manipulation, révélées en ce début d'année. 26 dames se sont retrouvées enceintes (bon, c'est ce qu'elles cherchaient en venant dans cette clinique), mais pas franchement de leurs maris.

Publicité
Publicité

Non non, elles ont toutes été inséminées par le même donneur. Le type en question, il n'a pas été révélé de qui il s'agissait.

J'imagine un peu, le gars, qui arrive pour faire sa B.A. du jour : "aujourd'hui, je vais à la banque du sperme, pour faire un don !" (la banque du sperme est d'ailleurs la seule banque où l'on fasse des dons, dans les autres, ils nous prennent sans nous demander notre avis). Donc, le type, il est là, il veut faire un don conséquent, il est en période d'abstinence depuis le sacre de l'Archiduc François-Joseph, les burettes de la taille du dirigeable Graf-Zeppelin.

On lui présente une fiole, il n'est pas d'accord, exige un camion-citerne, qui lui est amené, et il est tellement à crans qu'il n'a pas besoin de se chatouiller l'hibiscus : il lui faut juste le sourire de la crémière de l'accueil pour dégainer le manche du piolet et balancer la semoule avec une telle puissance qu'on avait l'impression de revoir les canons à eau antiémeute pendant les manifs contre la loi El Khomri.

Publicité

C'est OK, tout est dans le camion, la seconde partie de l'opération peut commencer.

Père de 26 enfants la même année

Tout paraît bien se présenter, quand tout à coup, c'est le drame. L'erreur. On n'imaginait pas ça là-bas. L'infirmière avait-elle bu un coup ? A-t-elle voulu faire une plaisanterie, un poisson d'avril ? En tout cas, voilà que le têtard se voit refiler son sirop à 26 bergères.Et le gars est performant : elles se retrouvent toutes avec un prototype en soufflerie. Et puis, c'est le futur, qui risque d'être compliqué : quand les lardons seront grands, ils vont être obligés de demander un #test ADN à leur conjoint pour voir s'ils ne sont pas issus du même sérail (à moins que le père ne soit rouquin comme une botte de carottes, ça fera un signe distinctif, chez les moutards, assez net pour qu'ils ne se mélangent pas les pinceaux par la suite).

Et si on vient à savoir qui c'est, le type ? Voilà la pension alimentaire... Il va pouvoir en faire, des heures supplémentaires !

En tout cas, tout ce qu'on peut voir, avec ce fait divers, c'est que même si Utrecht est une ville sympathique, que ce soit chez nous ou là-bas, Hollande rime toujours avec glande...