C'est peut-être une anecdote mais c'est certainement un paradoxe car si vous lavez votre voiture pour qu'il pleuve, ça ne marchera pas! . Rassurez-vous on ne va pas se lancer dans un débat stérile du moment qu'on est convaincus que les deux versions précitées sont exactes. On va juste se pencher sur quelques détails insolites qui existent dans toute société.

A voir le début du grand titre, on pourrait logiquement s’attendre à une nouvelle loi, fraichement pondue par un de ces innombrables savants. On est vite déroutés dès que l’on arrive à la fin d’où la nécessité de mettre les choses au clair. Cette loi existe depuis pas mal de temps, elle trouve son application dans tous les domaines et chacun de nous en fait l’expérience une à plusieurs fois par jour.

Publicité
Publicité

Comme son deuxième nom l’indique, cette loi est constituée des principes les plus pessimistes qui existent. Elle a été énoncée vers 1949 par Edward A. Murphy Jr, capitaine de l’US air force et se résume tout simplement en la phrase suivante : « Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal ».???! Les gens ont interprété cette loi de deux manières :

- Une interprétation humoristique, bref ils ont vérifié sa véracité par des expériences vécues par eux-mêmes mais le plus souvent vécues par d’autres et c’est là où le côté loufoque atteint des proportions démesurées.

Quelques exemples, aussi déroutants les uns que les autres de cette loi

  • Le plus populaire d’entre tous est sans équivoque le suivant : "La tartine tombe toujours du coté de la confiture." Loi ô combien véridique ! qui d’entre nous n’en a pas fait l’amère expérience, assez souvent même, en prenant le petit déjeuner.
  • "L’autre file va toujours plus vite." Personnellement j’approuve, souvenez-vous des files d’attente dans les aéroports par exemple.On attend notre tour dans la file A et on lorgne la file B, celle que nous aurions dû emprunter d’ailleurs vu qu’elle nous parait avancer bien plus vite que la nôtre.
  • "Si une catastrophe peut arriver, elle finira obligatoirement par arriver." Inutile donc de jouer aux optimistes !
  • ‘’Inutile d'hésiter entre ez, er, é, ée, ès, ées, è, èe, èes, ès et ait, de toute manière, personne n'y a jamais rien compris.’’
  • ‘’A la fin tout tourne mal ; si ça semble s'arranger, c'est que ce n'est pas encore la fin.’’ Là c’est le summum du pessimisme et c’est d’ailleurs totalement le contraire de la citation de Domingos Sabino : ‘’tout finit toujours bien.Si les choses ne marchent pas convenablement, c’est que vous n’êtes pas encore arrivé à la fin.’’

- Une interprétation scientifique : on accepte l’idée que la loi de Murphy peut être vraie et on conçoit les systèmes de manière à éviter qu’elle se vérifie.

Publicité

Ainsi, lors de la #conception de tout nouvel appareillage, on devrait tenir compte non seulement de tous les accidents qui pourraient arriver mais aussi des manœuvres les plus stupides de la part de l’utilisateur.

En conclusion, le côté insolite de l’histoire, c’est que la #nature ‘’essaie’’ toujours de nous jouer des tours et on est là juste pour les parer. En fin de compte tout dépend de quel côté on se place : celui des pessimistes nés ou bien celui des optimistes en herbe.