Des responsables ont indiqué que sept personnes ont été arrêtées depuis lundi dernier à New York après des menaces de mort, de faux rapports de police et l'assassinat de deux agents samedi dernier.

Le New York City Police Department est en état d'alerte après l'assassinat de sang-froid des deux agents. Les autorités et les syndicats de police ont recommandé d’utiliser des mesures de sécurité extrêmes.

Il a été signalé que trois des sept arrestations pour ces menaces ont été effectuées mercredi, parmi lesquels on compte un homme âgé de 41 ans ayant appelé le poste de police auquel appartenaient les deux policiers tués.

Publicité
Publicité

Le New York City Police Department a confirmé que l’accusé âgé de 42 ans aurait appelé le poste de police mardi à 04h30 et a dit qu'il voulait tuer plus de flics. Lorsque l’accusé aurait appelé le poste de police, il aurait été identifié comme le suspect ayant causé les deux assassinats. Il aurait demandé à parler à un officier, victimes du meurtre samedi dernier.

Selon la police, l'agent aurait répondu «Vous plaisantez?» au téléphone et l’accusé aurait affirmé être à la recherche de l’agent pour lui braquer son flingue sur la tête et « tirer » sur lui. Arrêté à son domicile de Manhattan, l’accusé est actuellement inculpé de crime aggravé accompagné de menaces et d’harcèlements terroristes.

Dans une arrestation séparée, un suspect âgé de 26 ans, originaire de Brooklyn, a proféré une menace de mort contre la police à travers Facebook en publiant « Je pouvais sortir et tuer deux flics ! » sur son profil.

Publicité

Selon American Broadcasting Company, l'homme a illustré la publication avec une photo des deux agents tués par mitrailleuses. Les détectives ont découvert leurs messages de menaces sur Facebook la veille de Noël et les ont signalé aux autres détectives de la 90e Cité le jour même.

La police a indiqué que ce deuxième suspect a été accusé de crime et de menaces terroristes. En outre, un troisième suspect, âgé de 38 ans, a été arrêté mercredi parce que quelqu'un l’a entendu parler au téléphone au sujet de son intention de tuer des agents. Chez lui, la police a trouvé un fusil de chasse et un pistolet sans permis.

Les quatre autres personnes arrêtées, âgées entre 16 et 52 ans, ont été arrêtées entre lundi et mardi. Deux d'entre eux ont également émis des menaces de mort contre la police sur Facebook et deux autres l’ont fait en appelant la police pour livrer de faux rapports concernant des individus ayant voulu assassiner des agents.

Le New York City Police Department enquête depuis la semaine dernière sur des cas similaires impliquant des ivrognes ou des personnes violentes jetant des explosifs. Néanmoins, les forces de sécurité se concentrent sur les cas les plus graves.