De l'or et du diamant ont été découverts à Meyomessala, arrondissement natal du président camerounais Paul Biya dans le sud du pays. "Les deux gisements seront exploités par la Société Communale d'Exploitation Minière(SOCEM) créée par la mairie. Pour l'instant, je préfère ne pas donner de détails sur les deux gisements de peur que d'autres personnes viennent s'accaparer notre trésor et nous reverser que 10% des revenus. C'est une découverte que nous voulons entourer de discrétion jusqu'à l'exploitation proprement dite. Avec les deux gisements d'or et de diamant, nous allons pouvoir développer notre arrondissement", a déclaré dans un entretien exclusif à Blasting News, Christian Mebiam Mfou'ou, le maire de Meyomessala.

Publicité
Publicité

Le conseil municipal a voté une délibération le 20 décembre 2014, donnant les pleins pouvoirs au maire de créer une société communale d'exploitation minière.

Meyomessala est situé à 250 kilomètres de Yaoundé, la capitale politique camerounaise au cœur de la forêt vierge équatoriale. Depuis le 20 décembre 2014, date de l'annonce aux conseillers municipaux de la découverte des deux gisements d'or et diamant dans la localité de Meyomessala, les populations villageoises sont dans la joie. Les personnes rencontrées sur place ne cachent pas leur rêve de voir les pistes rurales goudronnées, le branchement des villages au réseau national électrique, la construction des ponts etc.

Du coup, la mairie du président camerounais Paul Biya affiche ses ambitions : son budget 2015 vient d'augmenter de 300%.

Publicité

Désormais, ledit budget s'équilibre en recettes et dépenses à la somme de 11.984220.515 euros. Une délibération qui s'adosse sur l'exploitation de deux gisements d'or et diamant découverts par les populations villageoises et confirmés par les autorités locales en charge de l'industrie, des Mines et du développement technologique.

Les autorités municipales nourrissent l'ambition "d'exploiter en toute discrétion" ces trésors.

Au Cameroun, moins de cinq sociétés sont détentrices d'un permis d'exploration et d'exploitation d'or et diamant. La loi du pays prévoit que l'exploitation ne peut être autorisée que par un décret du président de la République. Le conseil municipal dit être certain de bénéficier du soutien du chef de l'Etat Paul Biya, originaire du village, « particulièrement impliqué dans le dossier ».

On estime à 100 mille carats le potentiel de la découverte.