Cela fait 10 ans jour pour jour qu'une vague gigantesque et d'une puissance rare a déferlé sur différentes plages d'Asie, tuant des milliers de personnes, et détruisant tout. Nombreux furent ceux qui ont souhaité rendre hommage, une fois de plus, à tout ceux qui y perdirent la vie.

À Khao Lak, en Thaïlande, des centaines de personnes se sont rassemblées à la tombée de la nuit afin d'observer une minute de silence, tenant des cierges à la main. Le choix du lieu était stratégique, à savoir l'endroit où fut projeté un bateau de police, à quelques 2 kilomètres à l'intérieur des terres, ce qui démontre bien à quel point la vague était violente.

Publicité
Publicité

Ce bateau fut laissé tel quel, et sert aujourd'hui encore de monument commémoratif de la catastrophe.

Beaucoup de survivants ont par ailleurs fait le déplacement. Ils se souviennent de ce jour avec beaucoup d'émotion, évoquant ce bruit sourd et cette sensation d'être aspirés dans une gigantesque machine à laver.

En Indonésie, le pays le plus touché avec 170.000 pertes de vies humaines, des cérémonies eurent lieu, notamment à Banda Aceh (ville proche de l'épicentre du séisme), où l'hymne national fut chanté. Le président indonésien, Jusuf Kalla, a rappelé dans un discours les sentiments éprouvés à l'époque, tels la peur, le choc, la confusion, ou encore le chagrin.

Pour rappel, le 26 décembre 2004, un séisme de magnitude 9,3 s'est produit aux environs de l'île indonésienne de Sumatra, provoquant des vagues hautes et puissantes jusqu'aux côtes des pays asiatiques présents dans l'Océan Indien, atteignant même les côtes africaines les plus proches.

Publicité

Quelques 14 pays furent touchés par la vague déferlante, faisant 220.000 morts au total, parmi lesquels énormément d'asiatiques mais aussi beaucoup de touristes du monde entier. Absolument tout fut détruit et arraché sur le passage de ce violent tsunami. Près de 11 milliards d'euros ont dès lors été récoltés de par le monde pour l'aide humanitaire et la reconstruction. Ce qui a permis de remettre en état les diverses zones touchées.