Ebola réapparaît en Europe. Hier; une infirmière britannique revenant de la Sierre-Leone a été déclarée contaminée par le virus. Elle a été placée en isolement dans un hôpital de la ville écossaise de Glasgow. Le gouvernement écossais a affirmé que la femme était revenue en Ecosse le dimanche soir en provenance de la Sierra Leone. Elle a notamment transité par Casablanca et l'aéroport d'Heathrow, à Londres.

Hier, elle se sentait mal et est allée à l'hôpital où elle a été admise et placée en isolement à 07h50 heure locale. Le fait que le virus a été diagnostiqué dans un « état très précoce de la maladie » diminue le risque que d'autres personnes aient été contaminées.

Publicité
Publicité

En effet, le risque de contamination est « extrêmement faible », a rassuré le premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, lors d'une conférence de presse. Selon le chargé de la santé dans la région de Glasgow, la patiente ne montre aucun des signes cliniques « perturbateurs ».

Les autorités pensent que la personne touchée n'a pas été en contact avec d'autres individus depuis son retour à Glasgow. Cependant, par mesure de précaution, ils essaient de communiquer avec tous les passagers qui auraient pu voyager en même temps que l'infirmière.

L'infirmière sera transférée « dès que possible » dans une unité spécialisée à Londres, dans un centre où a été traitée une autre infirmière infectée en Sierra Leone l'automne dernier. Cette dernière avait été guérie en un peu plus d'une semaine.

Publicité

Réunion de crise

Selon le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dans les trois pays africains les plus touchés par l'épidémie (Sierra Leone, Liberia et Guinée), le virus a causé 7842 morts. Un total de 20 081 infections ont été diagnostiquées.

Plusieurs cas de patients contaminés par la maladie en Afrique ont été diagnostiqués en Europe et aux États-Unis. Le premier était un missionnaire espagnol de retour de la Sierra Leone qui est décédé le 12 août à Madrid.

« L'Ecosse s'est préparée pour un tel événement depuis que l'épidémie a éclaté en Afrique de l'Ouest et je suis convaincu que nous sommes bien préparés », a expliqué Sturgeon, qui a rencontré le Premier ministre britannique David Cameron à ce sujet. « Les gouvernements écossais et britannique veilleront à faire tout leur possible pour soutenir la patiente et pour que la protection de la santé publique soit idéale », a ajouté Cameron.

Il était prévu que le ministre britannique de la Santé, Jeremy Hunt, préside une réunion de crise la nuit dernière. La Grande-Bretagne veut jeter toutes ses forces dans la bataille contre la maladie en concentrant ses efforts sur la Sierra Leone, une ancienne colonie de l'Empire britannique.