Un jeune afro-américain a été tué hier, mardi 23 décembre, par un agent. Il a été identifié par ses proches comme étant Antonio Martin, 18 ans. Quelques mois plus tôt, l'Etat du Missouri fut l'épicentre de manifestations après la mort de Michael Brown, un autre jeune afro-américain, lui aussi tué par un policier.

Les faits se sont produits vers 23 heures, heure locale, devant une station-service de Berkeley, dans le Missouri. Selon le Département de police de Saint-Louis, l'agent effectuait une patrouille de routine lorsqu'il a aperçu deux jeunes hommes. Il est sorti de son véhicule pour les interpeller, et c'est là qu'Antonio Martin aurait sorti une arme qu'il a braquée sur le policier.

Publicité
Publicité

Celui-ci a alors répondu à l'attaque par un, voire plusieurs, tir(s) effectif(s), "craignant pour sa vie". Le second jeune homme s'est échappé.

"Craignant pour sa vie, l'agent de Berkeley a tiré plusieurs coups, atteignant le sujet et le blessant mortellement", a expliqué le porte-parole de la police du comté de Saint Louis, dans un communiqué posté sur Twitter. Selon ce dernier, le service de police du comté de Saint Louis "mène une enquête" sur l'incident, ajoutant que l'arme qui a causé la mort a été récupérée sur les lieux de l'incident. En outre, il a souligné qu'il ne pouvait pas fournir l'identité du défunt, bien que certains médias locaux aient identifié son nom.

Selon le département de police de Saint-Louis, peu après l'incident, des dizaines de personnes, à peu près 60, sont allées à la station d'essence et ont clamé des slogans contre la police qui s'est ensuite déplacée sur les lieux pour maintenir l'ordre dans la région.

Publicité

Alors que la police n'a pas officiellement publié l'identité de la victime du tir, ses proches auraient identifié la victime, et affirmeraient que le jeune homme était en fait accompagné de sa petite amie au moment des faits.

Certains témoins disent que le corps de la victime est resté au sol durant plusieurs heures, ce qui suscite énormément de critiques à l'encontre de la police, accusée de ne pas avoir appelé les secours à temps, provoquant la mort du jeune homme, vidé alors de son sang. 

Cet incident survient quelques mois après que Michael Brown, âgé lui aussi de 18 ans, ait été tué par un policier, alors qu'il était non armé. Cela avait engendré des tas de manifestations, la population dénonçant l'acte, ainsi que l'injustice manifestée par le fait de ne pas poursuivre le policier en question.