Identifié comme un membre de la famille Gambino, puissante organisation criminelle associée à la mafia et basée à New York, Francesco Palmeri, 61 ans a été arrêté à la demande des autorités italiennes. Il fait partie de huit suspects impliqués dans une affaire d'extorsion de fonds.

La victime est un businessman italien spécialisé dans la planification et la pose de circuits électriques sur des plateformes pétrolières. Il aurait été volé de quelques de 800 000 euros.

C'est une affaire devenue assez rare de nos jours, l'apogée de la collaboration entre police italienne et new-yorkaise s'étant déroulée au cours des années 1980.

Publicité
Publicité

Cependant, les puissants clans tels que la Cosa Nostra et la calabraise 'Ndrangheta disposent de longues ramifications encore bien vivaces. Andrea Grassi, inspecteur à la SCO ; une police anti-mafia ; affirme à l'agence de presse Reuters : « Cette affaire démontre la portée internationale de ces clans et les liens encore très ancrés avec les familles new-yorkaises. »

Considéré comme un acteur important au sein de la famille Gambino, Palmeri a donc été inculpé par les forces de police après l'obtention d'un mandat d'arrêt délivré par le bureau du Procureur fédéral américain.

Cette affaire d'extorsion à échelle internationale a été mise à jour par hasard, au détour d'une enquête centrée sur un réseau de trafiquants de drogues et de blanchiment d'argent impliquant les familles 'Ndrangheta et Gambino. 

Palmeri servant d'émissaire international, avait effectué deux voyages en Italie en 2013 dans l'optique de faire pression sur le patron italien officiant sur les plateformes pétrolières.

Publicité

Ce dernier reçu également plusieurs lettres issues de ses « amis de Brooklyn » réclamant de l'argent. 

L'entrepreneur avait déjà eu affaire aux méthodes musclées de la mafia durant les années 1980 au sujet d'un prêt qui lui fut accordé auparavant. Selon la police, il pourrait s'agir d'une affaire de drogue dans laquelle aurait joué un rôle Cesare Bonventre, né dans la même ville sicilienne que Palmeri, à Castellamare del Golfo.

Surnommé « The Tal Guy » (littéralement « Le grand type »), il fut une des figures du crime organisé. Affilié à la famille Bonannos, il fut assassiné en 1984 au cours d'une lutte de pouvoir interne.

Francesco Palmeri encourt une peine (aggravée de par son affiliation à la mafia) de vingt ans de réclusion pour complot criminel international en vue d'une extorsion de fonds. #Fait divers