La police, près de Philadelphie, est à la recherche d'un ancien réserviste de la marine accusé d'avoir abattu six membres d'une même famille et blessé un autre lors d'un saccage qui a laissé, hier, des cadavres dans trois maisons différentes.

Une équipe de SWAT a encerclé une maison où l'accusé, âgé de 35 ans, était censé être, mais aucun signe de sa présence n'a été donné. The Philadelphia Inquirer et les autorités ont rapporté lundi soir qu'ils ne savaient pas où il se trouvait.

« Comme je suis ici en ce moment, nous ne savons pas où il est », a confirmé le porte-parole de la région peu après 18 heures. Toutefois, plus tard lundi soir, la police de la région voisine a fouillé une zone en dehors de Doylestown, après une tentative de piraterie routière.

Publicité
Publicité

D'après des témoins, elle aurait été commise par un homme vêtu de treillis militaires qui ressemblerait au suspect. Cependant, il n'y a pas eu de confirmation que le suspect de la piraterie routière était le soldat recherché. Le porte-parole de la région a dit que la personne en question était connue pour utiliser une canne ou une marchette pour s'aider.

Une voiture et un téléphone repérés

La région des meurtres est située à 77 kilomètres au nord-ouest de Philadelphie, et Doylestown est à environ 43 kilomètres au nord de la ville. S'exprimant lors d'une conférence de presse qui a eu lieu dans la soirée, le porte-parole a dit que le saccage a commencé vers 03h30. L'accusé aurait abattu la sœur de son ex-femme à son domicile, tuant aussi le mari de la sœur de son ex-femme, et sa fille de 14 ans.

Publicité

Son fils de 17 ans recevait un traitement dans un hôpital de Philadelphie pour une blessure à la tête. La mère de l'accusé et sa grand-mère ont été tuées près de leur domicile.

Les enquêteurs ont affirmé qu'ensuite, vers 5 heures, l'accusé est allé à un appartement où il a cassé la porte en verre, puis a tiré et tué la sœur de son ex-femme. Il se serait ensuite enfui avec ses deux enfants, ont témoigné les voisins de la femme. Un autre voisin a précisé que les deux jeunes étaient sains et saufs.

Le porte-parole a dit que les autorités ont récupéré le véhicule de l'accusé et son téléphone portable, ajoutant qu'elles ne disposent pas d'informations sur l'endroit où il était en voyage. Munis de véhicules blindés et de fusils, les policiers ont afflué dans la région après avoir passé plusieurs heures à la maison de l'accusé. Plusieurs districts scolaires ont recommandé aux étudiants et aux enseignants de rester à l'abri.

BN #Fait divers #Etats-Unis