L'action AirAsia de la compagnie low cost première dans le secteur asiatique, a terminé par un renversement de 8,5 % sur le marché de Kuala Lumpur, à la suite de l'évanouissement de son appareil avec son bord cent soixante-deux personnes, entre Singapour et l'Indonésie.
Le titre de la compagnie a fini la séance pour 2,69 ringgits soit 0,76 dollar ce lundi 29 décembre, arrivant à contrôler ses pertes en rapport à l'ouverture des transactions qui faisait que l'action dévissait de 12 %. Cependant l'indice phare du marché de Kuala Lumpur terminait sur une augmentation de 0,23 %.
Une moyenne de cent deux millions de titres a été échangée, ce qui en fait l'action la plus active de la séance.


La perte toujours inexpliquée de l'A320-200, reliant Surabaya (Indonésie) à Singapour, est l'incident le plus grave marquant l'histoire de la compagnie sur treize années d'activité en Malaisie. L'avion est détenu à quarante-neuf pourcents par sa filiale AirAsia Indonesia.
L'appareil est certainement « immergé dans les flots », a concédé les autorités d'Indonésie ce lundi, quand les investigations avaient repris pour tenter de l'identifier.
Shukor Yusof, spécialiste dans l'aviation et créateur du cabinet d'examens Endan Analytics, a néanmoins énoncé la volonté des investisseurs à opérer des participations au sein de la compagnie. Une entreprise qui fut reprise par le brillant Tony Fernandes depuis 2001, en réussissant sur un laps de temps a métamorphoser une affaire agonisante en société rentable.
« La réponse du marché est justifiée, il n'y a pas de surprise pour moi », déclarait l'analyste pour l'AFP. « Cependant je pense que l'équilibre sera immédiatement de retour, en effet la compagnie se fonde sur un modèle entrepreneurial solide », a t-il précisé. Un avis partagé par Yeah Kim Leng, un économiste, ancien de l'Université des sciences Technologies malaisiennes.
« Cet évènement regrettable ne ralentira pas l'activité d'AirAsia étant une compagnie low cost qui attrait à un marché de forte concentration. Elle s'affiche dans la région avec des résultats vraiment satisfaisant », selon lui.
#Investissement #Finance