Ce mercredi 21 janvier, au moins 12 personnes ont été blessées alors qu'elles prenaient le bus de la ligne 40, circulant au sud de Tel Aviv. En cause, une attaque au couteau perpétrée par un Palestinien.

Le jeune homme, âgé de 23 ans, est originaire de la ville de Tulkarem, en Cisjordanie. La police a indiqué qu'il serait entré illégalement en terre israélienne. Après avoir blessé une dizaine de personnes, il aurait tenté de s'enfuir. Une patrouille du service pénitentiaire, qui circulait non loin de là au moment de l'attaque, a fait feu sur le jeune homme. Atteint à la jambe, il fut interpellé à quelques centaines de mètres du bus.

Publicité
Publicité

Parmi les blessés, nous dénombrons le chauffeur, qui avait tenté de maîtriser l'individu et de s'interposer entre celui-ci et les passagers du bus. De plus, il y aurait au moins quatre blessés graves. Par ailleurs, les secours ont indiqué que des passagers ont été blessés dans le mouvement de panique occasionné par l'attaque.

Bentzi Sau, chef de la police de Tel Aviv, a expliqué que le jeune homme était monté dans le bus à quatre cents mètres du lieu où l'attaque fut menée. Le conducteur fut le premier à être poignardé. L'individu a ensuite attaqué les passagers qui tentaient de s'enfuir. Le bus fut immobilisé, créant la panique et la discorde sur l'artère où le véhicule était en circulation. Ensuite, le jeune palestinien aurait tenté de prendre la fuite, mais blessé par balles, il a été interpellé par les gardes du service pénitentiaire (circulant dans la zone au moment des faits), quelques centaines de mètres plus loin.

Publicité

Il fut alors menotté et remis à la police.

Le débat politique à nouveau relancé

Yitzhak Aharonovitch, ministre de la Sécurité publique israélien, a indiqué que pour l'heure aucun lien n'avait été établi entre le terroriste et une éventuelle organisation ou cellule logistique.

De son côté, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a directement mis en cause le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Un communiqué publié par son cabinet annonce ainsi que "l'attaque perpétrée à Tel Aviv est le résultat direct des incitations à la haine répandues par l'Autorité palestinienne contre les juifs et leur Etat. Il s'agit de la même terreur qui essaie de nous atteindre à Paris, Bruxelles et ailleurs". Le Premier ministre israélien dénonce aussi le fait que l'attaque ait été saluée par le Hamas. En effet, plusieurs responsables auraient rendu hommage au terroriste en qualifiant son acte d' "héroïque".

Aucune indication précise et officielle n'a encore été fournie quant aux raisons qui ont poussé l'homme à mener cette attaque. Cependant, les tensions sont vives entre Israéliens et Palestiniens, et ce, depuis des dizaines d'années. Les récents événements terroristes en France, et ailleurs en Europe, n'ont certainement que rajouté de l'huile sur le feu, dans une région où les conflits font rage et perdurent entre juifs et musulmans. #Terrorisme