Les hypothèses concernant le crash du vol QZ8501 vont bon train, le pilote encensé un jour pour ce qu’il est supposé avoir fait est accusé le lendemain selon une autre hypothèse. Les conditions météo, le givre, le vent, tout y passe... 

Un fait nouveau cependant est apparu, bien qu'il reste à confirmer. Les autorités Indonésienne auraient indiquées que la compagnie Airasia n’était pas autorisée à emprunter ce couloir aérien ce jour là et n’avait pas déposé son nouveau plan de vol... 

Ce qui voudrait dire deux choses: 
  1. L’avion n’avait pas le droit de voler à cet endroit là, ce jour là, à cette altitude là.
  2. En 30 minutes de vol pourquoi le contrôle aérien n’a pas signifié au commandant qu’il était en infraction, lui intimant  l’ordre de faire demi tour ou de changer de couloir? 
Si cette version des faits s’avérait exacte, lourde responsabilité pour la compagnie aérienne, mais surtout pour le contrôle aérien indonésien, qui n'aurait jamais dû laisser partir l'avion. Circonstance aggravante, les contrôleurs aériens étaient en contact avec les pilotes, puisqu'ils ont refusé le changement d'altitude.

Les autorités aérienne de Singapour disent cependant que pour elles, le plan de vol était approuvé.

Publicité
Publicité

Mais ce plan doit l'être à chaque extrémité de l'itinéraire

Il y a une zone obscure dans tout cela. Probablement de gros manquements au niveau des autorités du contrôle aérien, qui ne s’appesantissent pas trop sur leur rôle dans cette situation, préférant dire que la compagnie est fautive. 

Mais à quoi sert le contrôle aérien si chacun en fait à sa guise?

Comment de tel manquement ont ils pu être tolérés? Avant d’avoir pu analyser les boites noires difficiles de savoir la réalité. Espérons que les conditions météo qui sont en nette améliorations dans la région permettront enfin aux équipes spécialisées de pouvoir plonger et remonter les corps encore emprisonnés dans la carlingue. L’épave reposerait par 30 mètres de fond ce qui est peu et facilitera les choses si la surface de la mer se calme. Compte tenu des moyens important qui sont sur place cela pourrait aller vite.

Cinq grands morceaux de l'avion ont été localisés.

Publicité

Des plongeurs sont descendus aujourd’hui, mais la  visibilité était nulle au fond.

#Aviation