Les populations mexicaines vivant près de la frontière avec la Guatemala voient des camions-citernes remplis d'essence être volés ou être pris d'assaut dans le but de les vider de leur contenu. Ce dernier est revendu du côté guatémaltèque de la frontière. En effet, au cours des derniers mois, le Bureau du procureur général du #Mexique a reporté plusieurs incidents. Il semble que le combustible est beaucoup moins dispendieux du côté mexicain et les contrebandiers guatémaltèques se l'arrachent!

Dans la petite ville du Guatemala, La Mesilla, il y a plus de milles vendeurs illégaux d'essence embouteillée dans des bidons de plastique.

Publicité
Publicité

Les contrebandiers la vendent presqu'à la moitié du prix vendu par les fournisseurs officiels. Deux gallons (7.57 litres) coûtent en moyenne 5,10 dollars américains et chez les contrebandiers, le prix est environ de 3,20 dollars.

Au Mexique, les vendeurs d'essence du Chiapas ne se plaignent pas de cette situation. Le groupe Gocoz, qui possèdent 27 stations d'essence dans l'État du Chiapas, vend des centaines de gallons par mois aux contrebandiers entrant par les points frontaliers de Niquivil, Motozintla, El Sabinalito, Frontera et de Comalapa.

Pour les agents douaniers mexicains, cette situation est devenue banale. Les membres du 91ème bataillon en poste à la frontière de Comalapa ne questionnent même plus les hommes passant avec des camionnettes remplies d'essence, qu'elle soit volée ou non.

Publicité

Cette situation permet aux compagnies mexicaines de faire de bons profits au détriment des stations-services du Guatemala. Plus de 45 d'entre elles ont fermé depuis 2013. Mais les dommages ne sont pas que du côté sud de la frontière. Le Mexique en subit les contre-coups également. Plusieurs vols effectués directement sur les oléoducs et sur les camions-citernes ont été perpétrés en novembre 2014 et la tendance semble être à la hausse.

Il est facile de blâmer ces populations qui se battent pour leur survie. Mais, il faut regarder un peu plus loin et voir à qui profite ce trafic. Avec deux pays qui ont de sérieux problèmes de corruption, je vous laisse juge!