À 24 heures du jour férié en l'honneur de Martin Luther King, les Noirs élus au Congrès américain ont effectué une sortie publique dans l'État du Missouri, dans la ville de Ferguson, où avait été tué le jeune Michael Brown. Ils ont affirmé leur volonté de vouloir faire adopter des réformes juridiques afin que les policiers ne puissent plus tuer des jeunes Noirs non armés et s'en sortir sans conséquences.

Tous se souviendront de la mort du jeune homme de Ferguson qui avait mené aux manifestations violentes l'été dernier. Les tensions raciales sont très fortes aux États-Unis depuis et il y aurait eu plusieurs autres cas similaires dans le pays.

Publicité
Publicité

Ainsi, William Lacy Clay Jr et huit membres du Congrès étaient réunis à l'église méthodiste de Wellspring pour lancer un message. Selon eux, "le gouvernement fédéral doit agir car les élus municipaux et locaux n'en sont pas capables", allant même jusqu'à dire "qu'ils n'ont pas la volonté d'agir".

Il est bien de critiquer, mais quelles sont les réformes proposées? Le représentant démocrate G.K. Butterfield suggère deux voies. D'abord, il veut soumettre à des enquêtes indépendantes toute mort d'une personne suite à une intervention policière. Pour lui, le déroulement des procédures dans le procès du policier ayant tué M. Brown était biaisé.

De plus, il veut rendre obligatoire le port des caméras corporelles pour les policiers afin d'éviter les abus. Pour soutenir ses propositions, il a utilisé le cas du jeune Eric Garner, décédé suite à une intervention violente du service de police de New York.

Publicité

Les caméras éviteraient les ambiguïtés suite aux interventions.

Pour le politicien démocrate, ces deux événements ont marqué les relations raciales aux États-Unis de manière importante. Bien que le pays possède un président noir, les tensions raciales dans certains États sont toujours extrêmement fortes. Depuis le cas du jeune Michael Brown, il y a plusieurs organismes qui demandent d'adopter des règles pour assurer le respect des droits de tous les individus, indépendamment de leur couleur. #Barack Obama